S’inscrire à l’infolettre :

Les Photos des Voeux de la Fédération

Publié le 24 janvier 2012

Le Lundi 23 janvier la Fédération du PCF Nord a présenté ses voeux à Lille en présence des parlementaires dont Alain Bocquet.

Intervention de Fabien Roussel, Secrétaire Fédéral :

Merci à tous d’être venus nombreux,

Avant de passer la parole à Alain Bocquet, permettez-moi de vous présenter les vœux des communistes du Nord, de ses militants et de ses élus et d’y associer l’ensemble du « Front de Gauche ».

Permettez-moi de revenir rapidement sur l’année 2011 qui, pour une force politique comme la nôtre, a été une année importante : Les français et la population de notre région ont beaucoup souffert. En plus en même temps que la crise et les plans d’austérité du gouvernement s’abattaient sur notre pays et sa population, les français étaient appelés aux urnes à deux reprises, aux élections cantonales et aux élections sénatoriales.

Ce fut, pour nous et le Front de Gauche un moment important de discussion et d’échange avec une population inquiète et angoissée. L’Humain d’Abord a été notre mot d’ordre et il a été entendu.

Avec 14 conseillers généraux et deux cantons gagnés, le groupe communiste et front de gauche du conseil général est plus fort aujourd’hui qu’avant. Le président du groupe, Charles Beauchamp, a même été élu dès le premier tour dans un canton très rural, au cœur du Douaisis.

Ce fut le tour ensuite des élections sénatoriales et les élus du nord ont choisi d’élire deux sénateurs de la liste que nous avons présentée qui, elle aussi, a mis en avant l’écoute, le respect de la diversité, la concertation comme boussole pour répondre aux interrogations des élus face aux réformes du gouvernement.

Aujourd’hui, Michelle Demessine qui a donc retrouvé le Sénat, est membre du comité de pilotage qui organise les états généraux de la démocratie territoriale en réponse à l’inquiétude des élus exprimées lors des élections. Michelle est même la seule sénatrice de notre région à participer à ce groupe de travail autour du nouveau Président du Sénat.

Nous en sommes fiers mais c’est surtout une opportunité pour tous les maires et les élus du Nord Pas de Calais qui pourront ainsi être en prise directe avec ce grand rendez-vous prévu pour la fin d’année. Les enjeux sont lourds, surtout en période de crise. Outre les questions d’intercommunalité, du rôle des communes et des élus locaux, les questions financières seront au centre des débats : C’est le président de la commission des finances de l’association des maires de France qui vient de l’annoncer dans une interview à un quotidien économique :

il va manquer 12 milliards d’euros aux collectivités en 2012 pour financer leurs investissements ! Et bien sûr, ces 12 milliards seraient introuvables !

Et bien justement, Eric Bocquet, le nouveau sénateur communiste de notre département, va nous apporter dans les prochains mois des éléments de réponse à cette question : il vient d’être nommé à la tête de la commission d’enquête que le Sénat lance sur proposition de notre groupe concernant l’évasion fiscale. Et les chiffres sont éloquents !

D’abord, les marchés financiers, ne sont pas des entités invisibles, immatérielles et insaisissables. Quoiqu’on en dise, il y a derrière ces deux mots, des noms, des visages, un petit nombre d’hommes et de femmes qui siège dans des institutions bancaires toutes puissantes et un système économique très organisé. Et ce sont ces hommes et ces femmes qui dictent depuis un moment leurs règles aux Etats et aux gouvernements quand ceux-ci acceptent de se plier à leurs injonctions. Ce système est au cœur du débat et on en a jamais autant parlé : c’est le capitalisme.

C’est lui qui a engendré les produits dérivés, c’est-à-dire la finance pure, celle qui ne produit rien car elle ne fait que spéculer.

Les produits dérivés occupent une place prédominante dans l’économie et représentent un volume mondial d’argent estimé à 600 000 milliards de dollars, soit 12 fois le PIB mondial ! Ça donne le tournis et on prend la dimension du problème.

Mais en plus, ce volume de 600 000 milliards de dollars est entre les mains de seulement 14 banques ! Cela donne froid dans le dos !

Et bien sûr, parmi ces grandes banques internationales, tel que la Goldman Sach, JP Morgan, Barclays Capital, on trouve BNP Parisbas et la Société Générale. Ces 2 banques françaises ont des PDG et des Conseils d’Administration. Et donc leurs 2 Pdg respectifs, messieurs Pebereau et Oudéa, ont certainement des comptes à rendre. Mais plus que cela, ce sont les règles du commerce mondiale et les traités européens qui régissent l’économie qu’il faut oser combattre pour affronter efficacement le monde de la finance. C’est l’économie qui doit être mise au service du développement humain et non l’inverse !

Un tel changement serait hautement bénéfique pour notre région. Nous avons tellement d’atouts !

L’année 2012 doit être, pour le Nord Pas de Calais, celle des bonnes nouvelles pour l’emploi – avec le maintien et le développement des filières industrielles qui font aujourd’hui encore notre force – et pour les jeunes qui voient leur avenir bouché. Il faut redonner de l’espoir aux salariés du textile, du ferroviaire, de la chimie, de l’automobile, et notamment ceux de Sévelnord, de MCA et de Renault Douai. A toutes celles et ceux qui appellent à produire français – slogan que nous connaissons bien dans notre Parti – le Nord Pas de Calais doit répondre présent ! Et puis il faut annuler les suppressions de postes dans l’éducation nationale. La saignée que nous subissons encore cette année est insupportable.

En cette année nouvelle, nous formulons des vœux de changements, de résistance et d’espoir pour, enfin, changer vraiment de modèle économique et répondre aux besoins de notre population.

Et nous ne trouverons pas de solutions dans des réflexes nationalistes. Nous sommes 7 milliards d’habitants sur la planète aujourd’hui. Le système économique actuel ne saura pas accueillir les 10 milliards d’habitants que nous serons en 2050 sans laisser se développer la famine, l’illettrisme, les maladies comme c’est le cas aujourd’hui.

Au contraire de cela, formulons le vœu que la santé, l’éducation, l’accès à l’eau, à la nourriture, la préservation des ressources naturelles soient au cœur des priorités dans les années qui viennent.

Plutôt que de nous interroger pour savoir quelle planète nous allons laisser en héritage à nos enfants, demandons plutôt aujourd’hui de quels Hommes la planète va hériter demain ?

Ces questions seront pour nous au centre des échéances qui nous attendent dans les prochains mois.

Nous y prendrons toute notre place, vous vous imaginez bien et je peux vous dire qu’avec le Front de gauche, avec Jean Luc Mélenchon qui fera son zénith à Lille le 29 mars prochain, avec les communistes du Nord, avec nos partenaires du Front de gauche, Marc DOLEZ, co fondateur du Parti de Gauche, Nicole TAQUET de la Gauche Unitaire,, avec tous les acteurs de la société civils, responsables syndicaux, associatifs, qui nous rejoignent en ce moment et avec tous les candidats que nous présenterons aux législatives, nous formons une équipe soudée et motivée au service des gens et de notre région, pour qu’enfin, l’homme, l’être humain, son émancipation, et son bonheur reprenne toute sa place dans les choix de notre société.

C’est pourquoi nous sommes tant attachés à « l’Humain d’abord » et vous le savez, nous avons une certaine fierté que cette idée ait été reprise nationalement. Elle a été pour la première fois utilisée en 2007 :

Par Franck Vandecastelle lorsqu’il était candidat aux élections législatives et lors de la marche des chômeurs que nous avons organisée pour faire entendre le Nord Pas de Calais à l’Elysée. « L’Humain d’abord » a été surtout choisi par Alain Bocquet pour nous rassembler lors de la campagne des élections régionales de 2010. C’est devenu maintenant le nom du programme à l’élection présidentielle et un best-seller des ventes à la Fnac. J’espère que nous aurons des droits d’auteur !

Meilleurs vœux 2012 ! - Merci à vous

Quelques photos :

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08