Hôpital

S’inscrire à l’infolettre :

Intervervention de Jacqueline Fraysse à l’Assemblée Nationale

Publié le 20 décembre 2007

Jacqueline FRAYSSE, Députée communiste et républicaine - Département des Hauts-de-Seine

Question d’actualité

Ma question s’adresse à Monsieur le Premier Ministre.

Demain, la Générale de santé va distribuer à ses heureux actionnaires un dividende exceptionnel de 420 millions d’euros.

D’abord, nous exigeons que la lumière soit faite sur les conditions frauduleuses dans lesquelles ces sommes ont été amassées par ce groupe privé, sur le compte de la sécurité sociale.


Ensuite, alors que dans un délire obsessionnel, vous traquez partout les soi-disant fraudeurs - chez les patients comme chez les médecins - Comment se fait-il que vous renonciez si facilement à récupérer les sommes dues à la collectivité par ce groupe privé ?

Allez-vous enfin mesurer la gravité de vos choix politiques qui, non seulement, plongent les hôpitaux publics dans les pires difficultés, mais favorisent outrageusement les cliniques privées ?

Vous n’ignorez pas bien sur, le rapport de vos services qui démontre que les bénéfices des cliniques ont explosé à partir de 2005 - notamment sous l’effet de la mise en place de la tarification à l’activité - la T2A - tandis que l’immense majorité des hôpitaux publics sont en déficit, sommés de renvoyer des personnels et de supprimer des services jugés non rentables. Dans cette logique financière, vous faites bien peu de cas de la santé des français qui, pour se soigner, doivent payer les franchises, le forfait hospitalier, les dépassements d’honoraires, voire les dessous de table et sont obligés d’attendre des semaines, des mois, pour obtenir des rendez-vous à des prix acceptables.

Alors que tant de personnes vivent dehors, vous en savez quelque chose car vous vous en êtes bien occupé ces derniers jours !!!

Alors, que tant de familles se demandent comment elles vont boucler leur fin de mois - particulièrement dans cette période de fête

Cela ne vous gène décidément pas, Mesdames, Messieurs les ministres, pas plus d’ailleurs que le président de la République, que certains - les plus nombreux - manquent de tout, pendant que d’autres s’en mettent plein les poches !

Ma question est simple : allez vous enfin revaloriser le Smic et les minimas sociaux pour augmenter réellement le pouvoir d’achat ?

Allez-vous cesser de favoriser les cliniques privées à but lucratifs, au détriment des hôpitaux publics accessibles à tous ?

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08