Débat parlementaire

S’inscrire à l’infolettre :

Roland Muzeau : Contre les délocalisations

Publié le 6 décembre 2007

Roland MUZEAU Député communiste et républicain Député des Hauts-de-Seine Groupe de la Gauche Démocrate et Républicaine

Question d’actualité - mercredi 5 décembre 2007

Monsieur le Président, Monsieur le Ministre, Mes chers Collègues,

Ma question s’adresse à Monsieur le Premier Ministre.

Elle porte sur les annonces de délocalisations de production en zone dollar faites par les patrons de l’industrie aéronautique. Serge Dassault et Louis Gallois déclarent : « nous allons devoir délocaliser ». Ces menaces de délocalisations monétaires dans des activités en forte croissance n’ont rien d’une fatalité.


Airbus c’est déjà le plan Power 8, ses 10 000 suppressions d’emplois, ses ventes d’usines en France à Méault, et Saint Nazaire, en Grande Bretagne, en Allemagne. C’est le prix payé par les travailleurs français et européens pour les erreurs et délits de leurs dirigeants.

Il fut un temps, les libéraux nous expliquaient qu’il fallait délocaliser les productions à faible valeur ajoutée, à faible compétence, industrie textile, automobile, électronique, téléphonie ont été sacrifiés… Vous nous disiez que « les licenciements d’aujourd’hui feront les emplois qualifiés de demain ». Qu’ont fait les gouvernements depuis 2002, moment où l’euro s’échangeait à 0,90 contre 1 dollar ?

Qu’ont fait les entreprises qui avec un euro fort achètent les matières premières en dollar et n’ont pas anticipé les évolutions monétaires et couvert leurs échanges ?

L’indignation feinte de vos amis politiques, comme celle du Président UDF de la commission des Finances du Sénat qui pourfend la politique monétaire européenne de l’euro fort, sonne faux.

Arrêtons de prendre prétexte de la faiblesse du dollar par rapport à l’euro comme s’il n’existait aucun levier pour assurer notre développement industriel.

Exigeons la fin de l’indépendance de la BCE, un vrai contrôle démocratique sur ses décisions qui doivent être réorientées en faveur de l’emploi. Acceptez la tenue d’un débat référendaire sur le traité européen dit « simplifié ».

Monsieur le Premier Ministre, allez vous enfin, agir pour mettre un terme au chantage, aux délocalisations des grandes Entreprises comme Dassault, EADS et SAFRAN ?

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08