Ferroviaire - Rapport Alain Bocquet

S’inscrire à l’infolettre :

Vers la création d’un "Airbus du rail" Voix du Nord 16 juin 2011

Publié le 16 juin 2011

Ferroviaire - ASSEMBLÉE NATIONALE - Rapport Bocquet sur le ferroviaire : vers la création d’un « Airbus du rail » ? jeudi 16.06.2011

Alain Bocquet a remis à Bernard Accoyer les conclusions de la commission d’enquête parlementaire qui travaille depuis six mois sur la situation du ferroviaire en France, un secteur qui compte plus de mille entreprises et vingt mille salariés.

Que dit ce rapport de 450 pages ? D’abord que la filière, dans son ensemble, manque cruellement de structures. « Elle reste à construire,insiste le président de la commission. Elle est éclatée depuis que sa mère poule SNCF a lâché ses poussins et souffre d’un déficit d’image. »

À long terme, les conséquences pourraient être désastreuses, face à la concurrence chinoise. « Le ferroviaire est l’oublié de l’industrie : en France, 85 % des transports de pièces et de produits finis se font par la route. On ne marche pas sur la tête, on roule sur le toit », ajoute Alain Bocquet, qui a toujours le sens de la formule.

Quelle stratégie ?

Mais la commission ne s’arrête pas à un constat. Elle est force de propositions : vingt-cinq recommandations, « les plus concrètes possible ».

Sept relèvent de l’urgence : la création d’un géant européen de la construction ferroviaire, sorte d’« Airbus du rail » qui viendrait contrer la concurrence chinoise et nord-américaine. Les parlementaires dénoncent aussi les « incertitudes stratégiques récurrentes » de l’opérateur historique (la SNCF) et exigent qu’à l’automne 2011 la société annonce ses perspectives d’investissements à cinq ans pour le matériel roulant, afin d’aider les sous-traitants qui manquent de visibilité. Enfin, les députés souhaitent le lancement, dès cette année, d’un programme de construction de wagons et de matériel de fret, qui permettrait de sauvegarder notre savoir-faire en la matière.

Bernard Accoyer s’est engagé à ce que ce rapport soit suivi d’effets. Le député Marc Dolez a prévu de le rappeler à l’Assemblée lors des questions au gouvernement mercredi. Car l’Europe du rail n’attend pas. • Paris, Samuel Petit.


Ferroviaire - ASSEMBLÉE NATIONALE - Rapport Bocquet sur le ferroviaire : vers la création d’un « Airbus du rail » ? jeudi 16.06.2011

Alain Bocquet a remis à Bernard Accoyer les conclusions de la commission d’enquête parlementaire qui travaille depuis six mois sur la situation du ferroviaire en France, un secteur qui compte plus de mille entreprises et vingt mille salariés.

Que dit ce rapport de 450 pages ? D’abord que la filière, dans son ensemble, manque cruellement de structures. « Elle reste à construire,insiste le président de la commission. Elle est éclatée depuis que sa mère poule SNCF a lâché ses poussins et souffre d’un déficit d’image. »

À long terme, les conséquences pourraient être désastreuses, face à la concurrence chinoise. « Le ferroviaire est l’oublié de l’industrie : en France, 85 % des transports de pièces et de produits finis se font par la route. On ne marche pas sur la tête, on roule sur le toit », ajoute Alain Bocquet, qui a toujours le sens de la formule.

Quelle stratégie ?

Mais la commission ne s’arrête pas à un constat. Elle est force de propositions : vingt-cinq recommandations, « les plus concrètes possible ».

Sept relèvent de l’urgence : la création d’un géant européen de la construction ferroviaire, sorte d’« Airbus du rail » qui viendrait contrer la concurrence chinoise et nord-américaine. Les parlementaires dénoncent aussi les « incertitudes stratégiques récurrentes » de l’opérateur historique (la SNCF) et exigent qu’à l’automne 2011 la société annonce ses perspectives d’investissements à cinq ans pour le matériel roulant, afin d’aider les sous-traitants qui manquent de visibilité. Enfin, les députés souhaitent le lancement, dès cette année, d’un programme de construction de wagons et de matériel de fret, qui permettrait de sauvegarder notre savoir-faire en la matière.

Bernard Accoyer s’est engagé à ce que ce rapport soit suivi d’effets. Le député Marc Dolez a prévu de le rappeler à l’Assemblée lors des questions au gouvernement mercredi. Car l’Europe du rail n’attend pas. • Paris, Samuel Petit.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08