Question d’actualité 2 octobre 2007

S’inscrire à l’infolettre :

Intervention D’Alain Bocquet à l’Assemblée Nationale

Publié le 11 octobre 2007

Monsieur le Président, Monsieur le Premier Ministre,

Le Président de la République déclare vouloir réformer comme jamais depuis la Libération. C’est vrai ! Mais c’est pour faire tourner en arrière la roue de l’histoire. A la Libération, dans un pays exsangue, on a pu inventer : la Sécurité sociale, la santé pour tous. Aujourd’hui, vous la dynamitez au profit des groupes privés d’assurances ; EDF/GDF une grande entreprise publique de l’énergie ; vous l’offrez en cadeau au privé avec la fusion Suez/GDF ! Il en va de même du statut de la fonction publique que vous vous apprêtez à torpiller. Vous vous êtes engagé "sabre au clair" contre notre modèle social français, pour le plus grand bonheur de vos amis du CAC 40, qui se réjouissent des dividendes à hauteur de 90 milliards d’euros qu’ils viennent d’empocher et vous venez de leur offrir cet été 14 milliards ! Ce n’est pas la faillite pour tout le monde ! Par contre, pour le monde du travail et les familles c’est une vie de plus en plus dure avec l’explosion des prix à la consommation, le dépeçage du système solidaire des retraites, le démantèlement de l’Education nationale, la remise en cause du droit de grève, une société sécuritaire et les tests ADN. Votre politique joue plus que jamais contre la croissance et l’emploi. Beaucoup de nos concitoyens s’interrogent et s’aperçoivent peu à peu qu’ils se sont fait avoir. Beaucoup ressentent l’urgence de résister, de se rassembler contre cette politique cynique et de division. Alors que vous promettez aux Français l’austérité renforcée pour 2008, je vous demande Monsieur le Premier Ministre, de faire droit à leurs attentes prioritaires et à l’exigence du respect de leur dignité.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08