S’inscrire à l’infolettre :

Alain Bruneel : 41 mesures d’urgences pour répondre à la crise de l’hôpital public

Publié le 29 octobre 2019

Toutes les mesures présentées dans cette Proposition de Loi sont travaillées en commun avec les soignants dans le cadre des 150 déplacements du Tour de France des hôpitaux et des nombreuses auditions menées depuis plus d’un an.


Le communiqué de Alain Bruneel, député communiste du Nord :

" Depuis plusieurs mois, l’hôpital public est le théâtre d’une héroïque, mais tragique mobilisation. Des centaines de services hospitaliers protestent pour une noble cause : travailler dignement, soigner correctement. Rien de plus, rien de moins.

L’enveloppe de 750 millions d’euros n’a pas éteint la mèche, au contraire : la colère gagne, le désarroi s’accroît. Les tribunes de protestation dans la presse se multiplient : 2300 professionnels de santé demandent la tenue « d’état généraux de l’hôpital public », une centaine d’artistes appellent le Président de la République à un plan d’urgence pour sauver l’hôpital. Loin de convaincre la population, 2/3 des français jugent le "Plan Buzyn" insatisfaisant.

Notre système de santé est à l’agonie et, malgré tout, la Ministre de la Santé reste sourde.

Cerise sur le gâteau, le PLFSS pour 2020 prévoit d’amputer une nouvelle fois le budget de l’hôpital de près d’un milliard d’euros. Consternant, cet arbitrage suscite l’indignation de part et d’autre.

En soutien aux personnels hospitaliers, j’ai décidé de revêtir symboliquement la blouse blanche des professionnels de santé ce mardi dans la salle des 4 colonnes de l’Assemblée pour exprimer mon inquiétude face à ce projet de budget 2020 qui, une nouvelle fois vient asphyxier le monde de la santé, déjà tant mis à mal.

La situation est explosive que seules des réponses d’envergure peuvent désamorcer. Mais, la Ministre se cantonne dans le mutisme.

Sur les lieux de travail, dans la rue, dans l’hémicycle, partout, nous tâchons de sauver l’hôpital. Et nous pourrons à peine en parler lors de la discussion du PLFSS : le nouveau règlement de l’Assemblée nationale, entériné par la majorité, prive encore davantage le débat démocratique du temps de parole de l’opposition. Espérant que Madame la Ministre de la Santé ne restera pas aveugle… "

Retrouvez ici la proposition de loi

Quelques photos :

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08