Découpage des Circonscriptions ....

S’inscrire à l’infolettre :

Quand le Gouvernement retaille les morceaux du Puzzle ....

Publié le 23 juillet 2009

Télécharger le communiqué de la Fédération du Nord du PCF

Word - 25 ko
Communiqué Fédé PCF Nord

La Voix du Nord du 23 juillet 2009 :

On ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs. En passant de 24 à 21 sièges dans le Nord, le redécoupage ne supprime pas simplement trois circonscriptions, il en modifie dix-huit autres. Trois seulement restent inchangées.

Les trois circonscriptions supprimées se répartissent géographiquement : une dans la métropole, une sur le littoral et une dans l’Avesnois. Mais l’impact du redécoupage se fait sentir partout.


> Dans la métropole. - Seules deux circonscriptions sortent « indemnes » du redécoupage : il s’agit de la 6e , actuellement détenue par Thierry Lazaro (UMP), et de la 10e, chère à Christian Vanneste (UMP). Toutes les autres sont modifiées.

Dans l’agglomération lilloise, on assiste à un chassé-croisé des cantons. La 1re (Bernard Roman, PS) perd Lille-Sud-Ouest, gagne Lille-Centre et la commune de Loos. La 2e (Bernard Derosier, PS) perd Lille-Sud-Est mais gagne la commune de Mons-en-Baroeul.

La 3e circonscription (Alain Cacheux, PS) implose le canton de Lille-Nord, avec La Madeleine, rejoint la 4e (Marc-Philippe Daubresse, UMP) et la partie lilloise de Lille-Nord-Est se rattache à la 9e (Bernard Gérard, UMP).

La 5e (Sébastien Huyghe, UMP) récupère le canton de La Bassée et perd la ville de Loos, plutôt à gauche.

Nouvelle donne également dans l’agglomération roubaisienne puisque la 7e (Francis Vercamer, Nouveau Centre) perd sa partie de Roubaix-Centre mais gagne Roubaix-Ouest, tandis que la 8e (Dominique Baert, PS) lui cède Roubaix-Ouest mais lui prend Roubaix-Est.

Enfin, la 11e (Yves Durand, PS) perd le canton de La Bassée au profit de celui de Lille-Sud-Ouest. La commission Guéna propose qu’une partie du canton d’Armentières seulement soit conservée dans la 11e.

> Sur le littoral et dans les Flandres. - Faire trois circonscriptions avec quatre, c’est l’enjeu du redécoupage.

L’actuelle 12e (Christian Hutin, MRC) abandonne à la 13e (Michel Delebarre, PS) sa partie de Dunkerque-Ouest et le canton de Grande-Synthe. De son côté, le maire de Dunkerque abandonne une partiede Dunkerque-Est à la 14e (Jean-Pierre Decool, UMP), qui récupère aussi le canton de Gravelines. Faut-il en conclure qu’un siège est en péril pour l’un des deux députés de gauche du littoral ? Pas si simple car Michel Delebarre pourrait être candidat aux sénatoriales de l’an prochain.

En Flandre intérieure, les cantons de Cassel et Steenvoorde passent de la 14e à la 15e (Françoise Hostalier, UMP).

> Retouche dans le Douaisis. - Peu de changements a priori dans la carte électorale du Douaisis entre la 16e (Jean-Jacques Candelier, PC) et la 17e (Marc Dolez, Parti de gauche).

> Valenciennois : un « Yalta » conforté ? - La 19e (Patrick Roy, PS) ne change pas. Le canton de Valenciennes-Nord passe de la 20e (Alain Bocquet, PC) à la 21e (Jean-Louis Borloo, UMP). La 20e récupère Vieux-Condé. Les fiefs des deux leaders du Valenciennois semblent confortés.

> Cambrésis, Sambre, Avesnois : du changement. - La 18e (François-Xavier Villain, apparenté UMP) s’étoffe avec le canton du Cateau. La 22e (Christian Bataille, PS), rebaptisée 12e, intègre les cantons d’Avesnes-Sud, Hautmont et Landrecies. La 23e (Christine Marin, UMP) et la 24e (Jean-Jacques Pérat, PS) n’existent plus et se retrouvent en partie dans la future 3e circonscription du Nord qui rassemble les cantons d’Avesnes-Nord, Bavay, Maubeuge-Nord et Sud, Solre-le-Château et Trélon. Le projet de redécoupage gouvernemental partage l’Avesnois entre la Sambre et le Cambrésis, alors que la commission Guéna, qui a peu de chance d’être suivie, suggère de mieux séparer en deux circonscriptions l’Avesnois et la Sambre.

A suivre ...

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08