Insertion

S’inscrire à l’infolettre :

Communiqué de Jean Jacques Candelier

Publié le 7 mai 2008

mardi 6 mai 2008, Communiqué de Jean-Jacques Candelier, Député du Nord,

« Martin Hirsch à Lille pour le Grenelle de l’insertion : Encore de la com’ ! »

Je juge toujours sur les faits. Entré au gouvernement pour faire aboutir le R.S.A., après son échec patent et son absence de financement, Martin Hirsch propose aujourd’hui le « Grenelle de l’insertion ».

Selon la mode de la droite d’aujourd’hui, chaque thème doit être joliment enrobé de l’expression « Grenelle », pour faire sérieux. Le but est de faire croire que l’on met le « paquet » sur les sujets prioritaires aux yeux des Français.

Mais en réalité il n’en est rien ! Dans la phase de consultation, le « Haut Commissaire » pourra organiser toutes les réunions possibles, cela n’y changera strictement rien : les faits parlent pour lui !

La pauvreté, sous la droite, a fortement augmenté, étant passée à plus de 12 % de la population. De plus en plus de personnes vivent avec des minima sociaux inférieurs au seuil de pauvreté. Le chômage de longue durée augmente, tandis que les franchises médicales éloignent les plus démunis du droit à la santé et aux soins.

Quel pied de nez à l’histoire que de voir les fossoyeurs déclarés de mai 68 s’acharner à faire référer leurs actions aux accords de Grenelle, passés… en 1968 ! Où comment rechercher à désamorcer toute réflexion ou mobilisation sérieuse sur le réel contenu de la politique qui est menée…

Concernant l’insertion, outre que l’ensemble des ministères devraient être mobilisés, ce qui n’est pas du tout le cas, je constate que c’est ce Gouvernement qui culpabilise les privés d’emploi, qui fait peser des menaces sur les allocations chômage, qui a décidé la restriction drastique des enveloppes financières pour les contrats aidés et les associations, confirmée par le Président de la République, dans le cadre de la R.G.P.P., qui précarise le monde du travail, y compris fonction publique et enfin, qui démantèle progressivement le réseau du service public des Missions locales, qui sont pourtant les acteurs incontournables de l’insertion des jeunes.

On le voit, comme en 68, c’est par la mobilisation que les Français arracheront des avancées réelles. Ils savent bien, maintenant, qu’ils n’ont strictement rien de bon à attendre de ce gouvernement U.M.P. et de sa politique calamiteuse.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08