Suppression d’emplois chez renault

S’inscrire à l’infolettre :

Communiqué de Jean-Jacques Candelier, Député du Nord

Publié le 24 juillet 2008

Jean-Jacques Candelier, Député du Nord

Communiqué, le jeudi 24 juillet 2008 « Malgré les profits, Renault va supprimer 5.000 emplois en Europe »

Contact : jjcandelier@assemblee-nationale.fr Tél. : 03 27 98 82 21

Le constructeur automobile français a annoncé ce matin un plan d’économie qui prévoit la suppression de milliers de postes. La CGT affirme que ce sont en réalité 6.000 postes qui seront touchés.

Malgré la hausse de son chiffre d’affaire de 2,3% au premier semestre, à hauteur de 20,942 milliards d’euros, Renault a annoncé ce jeudi un plan d’économies comprenant la suppression d’environ 5.000 emplois en Europe par des départs volontaires ainsi qu’une réorganisation des sites de production.

Les effectifs de structure, qui ne concernent pas la production, sont de 47.000 personnes en Europe.

De son côté, la CGT-Renault affirme que le constructeur automobile allait supprimer au total 6.000 emplois en Europe, dont « 1.000 à l’usine de Sandouville » en Seine-Maritime.

Les suppressions d’emplois vont concerner « à peu près 5.000 salariés de auxquels il faudra ajouter 1.000 ouvriers de l’usine de Sandouville puisque que Renault a annoncé que cette usine ne tournerait plus qu’avec une seule équipe », a déclaré à l’AFP Fabien Gâche, délégué central de la CGT au sein du constructeur automobile.

Avec ce plan d’économies, le constructeur entend « préserver sa compétitivité et sa profitabilité ». Il a souligné que « la dégradation de l’environnement macroéconomique », depuis le lancement du plan Renault Contrat 2009, dépassait « les hypothèses les plus pessimistes du plan ».

Est-ce à dire que le site de Douai ne sera pas menacé à l’avenir ? Comment le savoir ?

Quand on sait que le marché de l’automobile est loin d’être au beau fixe (Général Motors, Volkswagen…), le Député Jean-Jacques CANDELIER affirme qu’il faut observer la plus grande vigilance quant au site de l’usine Renault de Douai.

Quand on connaît l’influence de l’usine tant en terme d’emplois directs, indirects que de taxe professionnelle, on imagine le cataclysme que cela pourrait être pour l’arrondissement du Douaisis tout entier.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08