FORUM DU CODERPA DU DEPARTEMENT DU NORD 23 OCTOBRE 2009

S’inscrire à l’infolettre :

INTERVENTION DE CHARLES BEAUCHAMP

Publié le 29 octobre 2009

FORUM DU CODERPA DU DEPARTEMENT DU NORD 23 OCTOBRE 2009

« Précarité, Fragilité, Solidarité Intergénérationnelle… Quelles propositions ? »

Mesdames, Messieurs,

Je suis heureux en ma qualité de Président Délégué du CODERPA de remercier Madame STANIEC- WAVRANT, Maire- Adjointe et Conseillère Générale, de nous accueillir dans les locaux de la ville de Lille et tiens à vous remercier toutes et tous d’avoir répondu présents aujourd’hui à l’occasion de ce forum.

Je tiens à féliciter les membres du CODERPA qui ont organisé ce forum et souhaite également la bienvenue à mon collègue Monsieur Didier MANIER, Vice- Président en charge des Personnes Agées pour le Conseil Général et qui représente aujourd’hui Monsieur Bernard DEROSIER, Président du Conseil Général du Nord.

Word - 35 ko
C. Beauchamp CODERPA

Force est de constater que malgré le temps passé depuis la première édition de la journée dite « journée des vieillards » en 1951, les manifestations en faveur de la Semaine Bleue ne diminuent pas au fil des années, bien au contraire, et c’est tant mieux ! Aux quatre coins de l’hexagone, les retraités et les personnes âgées font preuve de détermination pour informer et sensibiliser l’opinion publique sur leurs conditions de vie à l’occasion de cette manifestation.

C’est dans ce sens que les membres du CODERPA ont choisi le thème de ce colloque : « Précarité, fragilité, Solidarité Intergénérationnelle… Quelles propositions ? » Un thème extrêmement important puisqu’il est en phase avec la réalité actuelle. Notre Département est en effet fortement touché par la dégradation des conditions de vie, et notamment chez les personnes âgées, qui ne sont, dés lors, plus épargnés par la précarité ! Mon expérience en tant que Président de la Commission Fonds Social Solidarité m’amène à constater qu’un nombre grandissant de retraités et de personnes âgées éprouvent de grandes difficultés pour subvenir correctement à leurs besoins et se voient confrontés de plus en plus à des problèmes d’impayés de loyers. Cette semaine d’ailleurs je suis intervenu pour une dame seule, âgée de 70 ans, aux faibles revenus, gravement malade, qui a connu au cours de l’année 2009 de nombreuses hospitalisations. Ne pouvant suivre la réception de son courrier elle a accumulé une dette de loyer de 2200 euros, son propriétaire, un bailleur dit social l’a alors poursuivi devant les tribunaux !

Il y a quelques jours je lisais encore, dans un hebdomadaire local, différents témoignages de retraités relatant leurs difficultés à vivre décemment et à se soigner. En cause : la baisse du pouvoir d’achat, l’absence de revalorisation des retraites, la multiplication des déremboursements des médicaments, les franchises médicales, etc… Tout cela n’est autre que le résultat d’une politique gouvernementale qui génère de plus en plus de mal vie chez les Personnes Agées alors qu’elles ont participé activement à la construction de notre pays, et ont lutté pour acquérir de véritables avancées sociales.

Le thème de la solidarité qui a été choisi ici comme axe central du débat de cet après-midi est donc primordial et doit nous amener à réfléchir ensemble aux solutions à mettre en œuvre pour valoriser les actions de solidarité. La solidarité étant en effet un vecteur essentiel qui a forgé notre identité nationale, il est nécessaire que celle-ci soit revalorisée. A l’instar de notre Département qui a toujours fait de la solidarité l’axe essentiel des politiques départementales mises en œuvre par la majorité du Conseil Général dont nous parlera mon ami Didier MANIER d’ici quelques minutes.

Face à la montée accrue de l’individualisme, du chacun pour soi, il en va de notre devoir de citoyen de nous mobiliser pour que nos aînés cessent d’être déconsidérés par nos gouvernants. L’allongement de la vie ne peut plus être négligée et doit être, au contraire, au cœur d’une réflexion d’envergure qu’il faut engager au niveau national. Tel est l’enjeu de la création du 5è risque dans le cadre de l’assurance maladie avec une véritable branche de la Sécurité Sociale. Le déséquilibre financier de l’Assurance Maladie ne peut pas être un obstacle puisque le retour à un équilibre financier passe par une volonté politique de prélèvements sur les véritables richesses produites : un véritable partage des richesses. La qualité de vie des personnes âgées doit relever de la solidarité nationale. L’APA est d’ailleurs une excellente politique mais sa création aurait du être assortie du maintien des garanties de ressources pour les Départements et surtout aurait du venir en complément d’un véritable Service Public de la Personne Agée. Avec une gestion organisée de manière à ce que les différences d’âge, de revenus, de territoire, ne conduisent pas des personnes à être moins bien aidées ou soignées, en un mot : une égalité de traitement. Une réponse politique qui permettrait également d’apporter une aide au monde associatif qui se dépense sans compter pour les Personnes Agées et pourrait en outre freiner fortement la marchandisation des Services rendus aux Personnes Agées. La qualité de vie des Personnes Agées est un enjeu de ce siècle qui entre dans la catégorie des droits fondamentaux de l’être humain : elle doit donc bénéficier d’une gestion publique. Il en va du maintien des valeurs humanistes de solidarité et d’égalité qui doivent rester le socle de notre modèle social.

C’est la raison pour laquelle, en ma qualité de Président Délégué du CODERPA, je serai vigilant à ce que le CODERPA reste une véritable instance de dialogue, de consultation, de partage afin de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie de nos aînés.

Je vous souhaite à tous et à toutes une excellente après-midi de réflexion.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08