Accueil   >   Actions des élus   >   Municipalités   >   Marly   >   Fabien Thiémé

Entreprise Bombardier à Crespin

S’inscrire à l’infolettre :

Fabien Thièmè interpelle Ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi

Publié le 18 juin 2010

Madame le Ministre,

Des salariés de la division bogies de l’entreprise Bombardier à Crespin sont actuellement en grève.

À l’origine du conflit, la baisse d’activité de la division bogies due aux délocalisations vers des pays à bas coût de production comme la Hongrie ou encore la République Tchèque …

Les salariés du secteur bogies travaillent en poste et bénéficient d’une prime de 200 euros. Certains d’entre eux vont perdre cette prime en passant à la division passagers, à la journée et plus posté, avec pour conséquence directe de ce changement, une perte importante de leur pouvoir d’achat.

Télécharger le document :

Word - 48.5 ko

Les salariés grévistes que j’ai rencontrés ce matin réclament, à juste titre, que cette prime de poste soit intégrée au salaire. Ils sont également inquiets car, comme ils le soulignent, il y a quelques temps c’est la prime de nuit qui a été supprimée.

Des discussions sont actuellement en cours avec la direction mais sont loin de rassurer les salariés et leurs familles.

J’apporte tout mon soutien aux salariés grévistes. Leurs revendications doivent être entendues. Ils n’ont en effet pas à pâtir des trop nombreuses délocalisations.

Ces délocalisations sont d’autant inacceptables qu’elles interviennent dans des entreprises, Bombardier n’étant pas la seule entreprise ferroviaire concernée, qui ont dernièrement décroché d’importantes commandes qui s’appuient en grande partie sur l’argent public des contribuables ou des usagers.

Or, chose inadmissible, elles ne profitent que trop peu à l’amélioration des salaires et conditions de travail ainsi qu’au développement de l’emploi dans un arrondissement durement touché par le chômage.

Ces commandes, y compris les études et recherches qui y sont liées, sont en effet trop souvent délocalisées vers des pays à bas coût de production, à l’image de la Roumanie, Hongrie, Pologne, République Tchèque ou encore de l’Inde.

Il est purement et simplement inacceptable que l’argent public, celui des familles et des usagers, conduise à des délocalisations et pertes d’emploi.

C’est d’autant plus inacceptable que ces entreprises réalisent des bénéfices faramineux.

C’est pourquoi, Madame le Ministre, j’ai souhaité attirer votre attention sur la situation des salariés du secteur bogies de Bombardier Crespin et vous demande de bien vouloir tout mettre en œuvre pour améliorer celle-ci.

Au-delà, il est grand temps de remédier aux délocalisations, qui plus est quand les productions délocalisées sont issues de commandes qui s’appuient en grande partie sur l’argent public des contribuables ou des usagers.

C’est pourquoi, si je vous alerte et vous demande d’agir en faveur des salariés du secteur bogies de Bombardier Crespin, je réitère également ma proposition d’insérer une clause, dans les commandes publiques auprès d’entreprises privées, prévoyant que la fabrication soit réalisée chez nous en vue de relancer notre activité économique et sociale.

Persuadé de l’intérêt que vous porterez à la présente et dans l’attente d’en connaître les suites,

Je vous prie de croire, Madame le Ministre, en l’assurance de ma haute considération.

Fabien THIĖMĖ Maire de Marly Vice-Président du Conseil Général

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08