Accueil   >   Actions des Elus   >   Municipalités   >   Marly   >   Fabien Thiémé
S’inscrire à l’infolettre :

Avenir du VAFC : intervention lors du bureau communautaire

Publié le 30 juillet 2014

<http://fabienthieme2008.elunet.fr/p...> Vous trouverez ci-dessous, pour votre information, l’intervention que j’ai effectuée hier en bureau communautaire au sujet des difficultés rencontrées par le VAFC. A l’issue de cette réunion, les élus ont adopté àl’unanimité une délibération de principe en vertu de laquelle la Communauté d’Agglomération Valenciennes Métropole s’engage àracheter au club le centre d’entraînement et de formation pour un montant estimé par les Domaines à6,5 millions d’euros. Pour votre parfaite information, vous trouverez suite au texte de mon intervention l’article paru ce jour dans la Voix du Nord àce sujet.

INTERVENTION EN BUREAU COMMUNAUTAIRE DE MONSIEUR FABIEN THIEME, MAIRE DE MARLY, VICE PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION VALENCIENNES METROPLE

Madame la Présidente, Chers Collègues,

Le VAFC et avant lui l’USVA portent toute une histoire. Ils ont écrit de belles pages pour le Valenciennois, le Sud du Département et le Nord, et on ne peut oublier tous les moments d’émotion vécus. Aussi, il nous faut mesurer l’importance de ce qui nous est proposé aujourd’hui.

Puisque c’est la question qui nous est posée, nous acquiesçons l’idée d’un rachat par la CAVM du centre de formation.

Cependant, nous y fixons deux conditions sine qua non.

* que celui-ci s’ouvre aux clubs du territoire àtravers, par exemple, la possibilité pour nos clubs d’organiser des sessions et stages de football régulièrement

Valenciennes Métropole a financé le stade suite àune décision prise en 2007 pour un investissement de 75 M€. Sont venues s’ajouter les voiries rénovées sur le territoire de Valenciennes. Si l’argent public est nécessaire pour financer des équipements structurants et valorisants pour notre territoire, nous considérons par contre que l’agglomération n’a pas vocation àéquilibrer les comptes d’un club sportif professionnel par un rachat d’infrastructures. Soucieux de la bonne utilisation des deniers publics, nous exigeons donc, si ce rachat devait intervenir, que cela profite également àtout le territoire, àses clubs, àses jeunes et non pas seulement au VAFC.

* Et ensuite, que tout cela soit fixé dans une convention qui serait soumise àvalidation des élus du territoire et préciserait les conditions d’utilisation

Làencore, il s’agit d’assurer aux élus que nous sommes et, par représentation, àla population valenciennoise, le fait que ce rachat ne soit pas une simple opération ponctuelle visant àmaintenir les comptes du VAFC mais bien un véritable projet de développement sportif faisant l’objet d’un suivi régulier et étroit.

Tout cela aura par ailleurs le mérite de faire adhérer davantage encore la population au VAFC, population qui parfois voit d’un mauvais œil les désagréments occasionnés par les matchs, j’y reviendrai. Cela n’enlève en rien la nécessité pour le club de trouver des moyens nouveaux permettant de stabiliser ses finances et de ne plus le rendre dépendant des aléas.

Qu’y a-t-il de si « Ã©tonnant  » àce que VA descende en ligue 2 àl’issue du championnat ? Rien, c’est juste la loi du sport (bien aidée cependant par un budget très inférieur àd’autres clubs). Par contre il est plus surprenant que cela conduise le club àun possible dépôt de bilan qui entrainerait une relégation sportive en CFA 2.

VA a besoin de stabilité et – puisque c’est devenu la règle – de moyens financiers plus importants s’il veut exister durablement au plus haut niveau national. Cela suppose l’arrivée de nouveaux financements privés comme cela est le cas dans de nombreux clubs aujourd’hui.

VA dispose de nombreux atouts avec son stade et, plus encore, son histoire. VA fait partie intégrante du paysage footballistique français et ça, les investisseurs ne l’ignorent pas. Ce dernier atout ne se décrète pas, il se crée au fur et àmesure des années, et il est dès lors crucial pour l’arrivée de nouveaux financeurs.

Un des gros points noirs –et qui n’est pas àdéconnecter de la discussion de ce jour- concerne les problèmes liés au stationnement : l’entrée visiteurs du VAFC se fait par la route d’Aulnoy àMarly donc le périmètre de sécurité côté Marly gène les riverains, la circulation entre quartiers. Il faut savoir que la circulation est bloquée 3 heures avant le match, 5 heures pour les matchs sensibles ; Cela n’est plus supportable et des solutions doivent être rapidement envisagées.

Ceci d’autant plus que va se poser le problème des matchs du RC Lens avec : des nuisances chaque week-end (Lens et VAFC en alternance) circulation infernale les jours de matchs le stationnement des voitures et bus la mise àdisposition des services de police municipale, technique avec les barrières, les panneaux de circulation et autres.

A nouveau, j’interpelle notre Communauté d’Agglomération Valenciennes Métropole pour que ce dossier soit examiné dans les meilleurs délais.

En conclusion et pour revenir au rachat du centre de formation, se posent d’autres questions : Allons-nous vers un emprunt ? Envisagez-vous, sinon, de supprimer des projets structurants ? Qui assurera, en cas d’achat, le coà»t de fonctionnement du centre de formation ?

A ces trois questions, Mme Valérie Létard, Présidente de la CAVM, a répondu clairement : Il n’y aura pas d’emprunt, les finances de la CAVM le permettant Il n’y aura aucune remise en cause de projet structurant Le fonctionnement sera pris en compte par le VAFC

ARTICLE PARU CE JOUR DANS LA VOIX DU NORD

L’Agglo OK pour aider VA

En se rassemblant sur la place d’Armes, une heure avant le début du bureau communautaire, les supporters valenciennois ne voulaient rien faire d’autre qu’étaler au grand jour leurs inquiétudes.

Inquiétudes que Valérie Létard partage et qu’elle devait exposer àson exécutif réuni àl’Hôtel de Ville.

Les derniers développements sur le sort de VA n’ont en rien infléchi la ligne que la Présidente de Valenciennes Métropole avait tracée : au bout d’une heure et demie de discussions, les élus ont adopté àl’unanimité une délibération de principe, en vertu de laquelle l’agglo s’engage àracheter au club le centre d’entraînement et de formation, pour un montant que les Domaines ont estimé à6,5 millions d’euros.

Etroitement liée au sort de VA, la venue du RC Lens au stade du Hainaut a été rapidement évacuée ; elle reviendra àl’ordre du jour d’une prochaine réunion (un nouveau bureau communautaire se tiendra pas plus tard que vendredi !). En attendant, l’engagement ferme que prend l’agglo de voler au secours du VAFC est étroitement lié àson maintien en L2, àla validation de son budget par la DNCG et àla ... création d’une instance de suivi, qui se réunirait une fois par trimestre pour permettre aux partenaires financiers d’avoir un oeil sur les finances du club.

Président du groupe communiste, Fabien Thiémé a assorti son "oui" de deux conditions non négociables, qui ont été acceptées : "1. que le centre de formation s’ouvre aux clubs du territoire" en permettant "d’organiser des sessions et stages de football" de manière régulière ; "2. que tout cela soit fixé dans une convention qui serait soumise àvalidation des élus du territoire et préciserait les conditions d’utilisation".

En clair, l’ancien vice président aux sports entend que ce renflouement ne vise pas uniquement "àmaintenir l es comptes du VAFC mais bien un véritable projet de développement sportif faisant l’objet d’un suivi étroit et régulier".

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08