Accueil   >   Actions des élus   >   Municipalités   >   Marly   >   Fabien Thiémé

Situation Sanitaire du Nord Pas de Calais

S’inscrire à l’infolettre :

On ne compte plus les clignotants rouges

Fabien Thiémé s'adresse à Madame la Ministre

Publié le 3 mai 2013

Télécharger le courrier :
Word - 35 ko
Courrier Mme Touraine

Par la présente, j’attire votre attention sur la situation sanitaire à laquelle est confronté de manière inacceptable le Nord-Pas-de-Calais, et plus encore le Valenciennois.

Sur les 22 régions que compte notre pays, le Nord-Pas-de-Calais est classé bon dernier sur la quasi totalité des causes de mortalité. Il en va ainsi pour les maladies de l’appareil respiratoire, les maladies cérébrovasculaires, les cancers du sein, de la prostate, de l’œsophage, du larynx, de la trachée, des bronches, des poumons, du côlon et du col de l’utérus.

Il est également 22ème sur 22 en matière de mortalité prématurée et en matière, comme l’indique l’Observatoire Régional de la Santé, de « mortalité prématurée évitable par des actions sur le système de soins ».


Les clignotants rouges sont tellement nombreux qu’il serait d’ailleurs trop fastidieux de lister l’ensemble des causes de mortalité pour lesquelles la région Nord-Pas-de-Calais se trouve reléguée en fin de classement. Dans le même temps, elle est confrontée à un manque criant de médecins généralistes et les déficits des hôpitaux y atteignent des records.

Si l’on prend le Département du Nord, l’espérance de vie y est inférieure de 3 ans pour les hommes et 2 ans pour les femmes par rapport à la moyenne nationale, élément qui illustre à lui seul l’injustice à laquelle est confrontée notre belle et grande région.

Cette injustice est d’ailleurs encore plus criante dans le Valenciennois et la Hainaut-Cambrésis.

En effet, quand 100 personnes décèdent en France avant 65 ans, le Hainaut-Cambrésis enregistre quant à lui près de 150 % de décès.

Si l’on prend la « zone de proximité du Valenciennois », l’Observatoire Régional de la Santé reconnait « un état de santé très dégradé au regard de la mortalité nationale ainsi que régionale, notamment en ce qui concerne la mortalité liée à l’alcoolisme, aux cancers, aux maladies de l’appareil circulatoire et surtout aux maladies de l’appareil respiratoire ».

Il note également que les « indices comparatifs de mortalité élevés témoignent du mauvais état de santé de la zone de proximité du Valenciennois. Ainsi, la mortalité tous âges dépasse de 38 % la mortalité moyenne de l’Hexagone et est de 11 points supérieure à celle de la région (+ 27 %). L’écart se creuse encore par rapport à la région s’agissant de la mortalité prématurée, la zone de proximité accusant une mortalité 55 % plus élevée qu’en France, contre 37 % dans la région ».

A cela s’ajoute une situation sociale fortement dégradée qui vient impacter les questions de santé.

En effet, le Valenciennois compte près de 20 000 allocataires du Revenu de Solidarité Active et un taux de chômage de 16,9 %.

La part des foyers fiscaux non imposables y est de 58 % contre 53 % dans le Nord-Pas-de-Calais et 46 % en France. Le revenu annuel net moyen y est de 14 500 € contre 16 629 € dans le Nord et 18 544 € nationalement.

Cette situation conduit de nombreuses personnes à ne plus se soigner. 79 % des Nordistes estiment d’ailleurs que consulter un médecin coûte trop cher.

Au regard d’un tel contexte qui n’a que trop duré, je vous demande, Madame la Ministre, ce que vous entendez concrètement mettre en œuvre pour mettre fin à cette injustice totalement inacceptable, de telles données devant effectivement vous alerter sur la nécessite d’opérer un plan d’urgence en notre faveur, comme le réclame d’ailleurs la délégation régionale de la Fédération Hospitalière de France.

S’il est temps d’engager une vaste réforme de la santé, portant notamment l’abrogation de la loi Bachelot, cela ne peut effectivement passer que par un tel plan d’urgence.

Persuadé de l’intérêt que vous porterez à la présente et dans l’attente d’en connaître les suites,

Je vous prie de croire, Madame la Ministre, en l’assurance de ma haute considération.

Fabien THIĖMĖ Vice-Président du Conseil Général du Nord Maire de Marly

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08