Accueil   >   Actions des élus   >   Municipalités   >   Marly   >   Fabien Thiémé

Education Nationale

S’inscrire à l’infolettre :

communiqué de Fabien Thiémé

Publié le 21 novembre 2008

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Fabien THIÉMÉ Maire de Marly - Vice-Président du Conseil Général du Nord

« Ensemble, défendons notre système éducatif d’une attaque sans précédent »

Aujourd’hui, la quasi-totalité des syndicats enseignants, du public et du privé, de la maternelle aux universités, appelle à faire grève pour dénoncer des mesures gouvernementales qui accélèrent, un peu plus encore, le désengagement de l’État du Service Public de l’Education. Lycéens et étudiants seront également à leurs côtés.


Un désengagement qui s’illustre clairement à travers le projet de loi de finances 2009 qui prévoit 13 500 postes de moins dans l’Education Nationale, ceci alors que 11 000 postes ont déjà été supprimés cette année.

D’ici 2011, ce sont 90 000 emplois qui seront encore supprimés avec les réformes structurelles en cours : généralisation du bac professionnel en 3 ans au lieu de 4 ans, suppression des IUFM, réforme du lycée...

Cela représente plus de 10 % des effectifs actuels, auxquels il faut ajouter des dizaines de milliers d’emplois de personnels éducatifs.

De même, l’annonce du transfert, en 2009, de 3 000 maîtres spécialisés sur les 9 000 exerçant dans les réseaux d’aide spécialisés pour les élèves en difficulté (RASED) dans des classes ordinaires signe la disparition de l’enseignement spécialisé et de la lutte contre l’échec scolaire.

Dans le primaire et en maternelle, 6 000 postes seront supprimés à la rentrée 2009, alors que 16 000 élèves supplémentaires sont attendus.

Ces choix qui n’obéissent qu’à une simple logique comptable viennent rompre avec la conception républicaine et démocratique de l’Ecole.

Ces réformes sont en effet sans précédent et vont aggraver, profondément et durablement, les conditions d’étude des élèves et de travail de l’ensemble du personnel éducatif. Elles entraineront de ce fait un nouvel accroissement des inégalités.

Elles vont également avoir de très lourdes conséquences dans notre Région et Département qui, rappelons-le, sont durement touchés par les difficultés scolaires avec des résultats scolaires très inférieurs aux objectifs et moyennes nationales, un chômage conséquent et une forte précarité.

Notre société, et plus encore le Nord, aura besoin demain de citoyens et de salariés plus instruits pour faire face aux défis de l’avenir, ce qui nécessite un investissement important en matière éducative et non une logique purement comptable.

L’ambition prioritaire doit redevenir la réussite scolaire pour tous.

Cela passe d’abord par l’arrêt des suppressions de postes, le remplacement des enseignants partant à la retraite, une politique active de recrutement et de formation des différents personnels d’accompagnement et un véritable plan de lutte contre les inégalités scolaires.

Notre pays a les moyens suffisants pour mener une politique autrement plus ambitieuse en matière éducative à l’image par exemple du plan d’urgence de 360 milliards d’euros pour sauver les banques.

Dans une telle période de crise, ce serait la réponse la plus efficace pour préparer l’avenir.

Marly, le 20 novembre 2008.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08