Accueil   >   Actualité

Emploi

S’inscrire à l’infolettre :

La Région vraiment sinistrée !

Publié le 17 avril 2010

Dans Nord Eclair du 17 avril 2010

L’Urssaf ne voit pas la fin de la crise

Du jamais vu pour l’Urssaf, dans le Nord comme le Pas-de-Calais, et sur un laps de temps aussi court : en 2009, la région a perdu 25 400 emplois, soit 2,4 % de ses effectifs salariés.


Une année « très difficile. C’est la crise » La directrice de l’Urssaf du Nord, Joselyne Savoye, aimerait pouvoir communiquer du positif, mais les chiffres sont cruels : et en 2009 dans la région, cela se traduit par la perte de 25 400 emplois, soit un taux d’évolution, en négatif, conforme à la moyenne nationale. Et alors que les courbes étaient jusqu’en 2008 « plus déprimées » dans le Pas-de-Calais, c’est cette fois-ci le Nord qui subit le plus la déferlante de la perte d’emplois. « Il faut dire que dans le Pas-de-Calais, on avait quasiment atteint le fond, il était difficile de creuser encore plus », commente Philippe Cuvillier, directeur de l’Urssaf d’Arras-Calais-Douai. Et puisque les Urssaf sont chargées de collecter les cotisations pour le compte du régime général de la Sécurité sociale, ce sera autant de moins pour « la maladie, les retraites », ajoute Philippe Cuvillier.


À part la zone de Lens-Hénin, qui préserve ses effectifs salariés en 2009 notamment grâce au tertiaire et les services d’aide à la personne, tous les bassins d’emploi sont atteints. Parmi les plus durement touchés, on trouve le Calaisis (- 2 000 postes), le Valenciennois (- 4 200 postes) et la Sambre-Avesnois (- 2 200 postes), notamment à cause des coupes sombres dans l’intérim. « Les entreprises ont certainement eu peur, mais on constate une reprise de l’intérim au 3e trimestre » , constate Joselyne Savoye. Dans la métropole lilloise, avec 400 postes supplémentaires en 2009, l’hôtellerie-restauration est le seul secteur dont les effectifs salariés augmentent.

Des raisons d’espérer ?


Les secteurs d’activité les plus touchés sont l’industrie (- 13 000 postes) : la moitié des 2 000 postes perdus dans la fabrication des matériels de transport concerne la construction de voitures. Recul toujours dans le textile (- 2 400 postes) et toujours aussi inquiétante, la persistance de la dégradation dans le secteur de la construction qui perd en un an 4 700 postes. Une des zones d’emploi les plus affectées pour ce secteur est celle de Roubaix-Tourcoing.
Autre signe inquiétant, les demandes de délais de paiement des cotisations ont plus que doublé entre 2008 et 2009. À l’Urssaf, on espère cependant au vu de deux signaux « positifs » : la faible reprise de l’intérim fin 2009 et le nombre de déclarations d’embauche, « meilleur » sur les deux premiers mois de 2010 que ceux de 2009. C’est déjà ça.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08