Accueil   >   Actualité   >   Agenda   >   Evènements
S’inscrire à l’infolettre :

MALO 2013 : Une réussite !

Publié le 26 août 2013

Pour voir des photos cliquez ICI

Le discours de Fabien Roussel secrétaire départemental :

Bonjour à vous tous qui êtes venus si nombreux à cette journée à la Mer, pour une journée de détente en famille, au bord de l’eau et au soleil !

Merci à toutes celles et ceux qui permettent d’organiser cette journée pour accueillir les familles venues de tout le département. Pour fêter cette 25ème édition, les militants et les élus communistes et républicains du Nord ont mis les petits plats dans les grands. Ils ont permis à un nombre record de familles de venir aujourd’hui à Malo : 105 bus ont été affrétés, soit 24 de plus que l’année dernière ! Vous êtes exactement 6 306 à vous êtes inscrites à cette journée ! Vive le droit aux vacances pour tous, vive le droit au bonheur !

Merci à la ville de Dunkerque pour son aide. Merci aussi à nos camarades du Dunkerquois qui ont mis le paquet pour vous accueillir.


Lancée en 1988 par Alain BOCQUET et les responsables du PCF de cette époque, la journée à la Mer a été décidée pour faire vivre le droit aux vacances à un moment où le chômage et les difficultés frappaient un grand nombre de Français, surtout dans notre région : Dans les années 80, les filières textiles, houillères et sidérurgiques du Nord Pas de Calais ont fondu. En dix ans, nous avons perdu 200 000 emplois. Usinor DENAIN a fermé définitivement en 1988 et 2 ans plus tard le dernier puits de mine s’éteignait.

C’était il y a 25 ans. L’Europe des banquiers se construisait déjà dans le dos des salariés et des peuples. Le monde de la finance prenait peu à peu le pouvoir, affaiblissant durablement les nations, la démocratie, mais aussi l’industrie française et européenne.

25 ans plus tard, nous avons le sentiment qu’on nous repasse les mêmes plats au nom d’une Europe ouvertement libérale qui n’en finit plus de nous demander de faire des efforts et des sacrifices.

En 25 ans, la France a beaucoup perdu de son indépendance et de sa liberté de choisir sa politique comme celle de voter son budget.

Très concrètement, c’est aussi au nom de cette Europe de la Finance que le gouvernement va augmenter la TVA en janvier et laisse filer les tarifs du gaz et de l’électricité. C’est au nom de cette Europe que le Président de la République va demander de nouveaux efforts aux français dans le cadre d’une énième réforme des retraites.

Comment peut-on encore s’attaquer au pouvoir d’achat des français alors qu’il n’a jamais été aussi bas ?

D’autant que les indicateurs économiques seraient de nouveaux positifs. « Les banques européennes vont mieux », titre Les Echos. « L’Union européenne renoue avec la croissance », titre Le Monde. 0.5% de croissance, et c’est la reprise se félicite le Ministre de l’économie et des Finances. Bref, ça repart, à tel point que même les grosses sociétés du CAC 40 ont annoncés en aout des résultats semestriels supérieurs à leur prévision ! Tant mieux !

C’est pourquoi nous demandons, par la voix des députés et sénateurs communistes et Front de Gauche, une réforme des retraites qui tienne compte des difficultés des Français et des richesses créées. Soyons ambitieux !

Le droit à la retraite à 60 ans, à taux plein, c’est possible ! Plusieurs pistes existent pour la financer :

  • il faut oser s’attaquer à l’évasion fiscale, dont notre sénateur Eric BOCQUET a démontré, dans le cadre de la mission sénatoriale qu’il a animé, qu’elle prive notre pays de 40 à 50 milliards d’euros tous les ans !
  • il faut oser taxer les revenus financiers au même niveau que les salaires.
  • il faut oser augmenter les salaires et se battre pour l’emploi. Ce sont des ressources supplémentaires pour notre caisse de retraite : 1% d’augmentation de salaire en plus, c’est 2,5 mds d’euros supplémentaires. 100 000 emplois créés c’est 13 milliards d’euros de cotisation en plus.

Il faut oser prendre l’argent là où il est : Lisez ce dossier publié dans le magasine « Challenges » : les 10 premières fortunes de France ont gagné en un an de temps et à elles seules, 30 milliards de plus ! et il faudrait que ce soit nous qui payons les 20 milliards qui manquent pour financer nos retraites !! C’est même dans le Nord Pas de Calais que nous avons les plus grandes fortunes de France, Messieurs ARNAULT et MULLIEZ, respectivement 1er et 3ème, avec 43,3 milliards d’euros de patrimoine. Ils ont gagné 4,1 milliards de plus en un an à eux deux. Et ils sont tous deux originaires de ROUBAIX, la ville la plus pauvre de France : oui, c’est une question de dignité quand nous disons que ce n’est plus à nous de payer !

Et en plus, il faudrait travailler plus longtemps car l’espérance de vie augmente ? Pas dans notre région où l’espérance de vie est la plus faible de France : 74 ans contre 77 ans en France ! Et je ne vous parle même pas du taux de chômage des plus de 50 ans qui est aussi le plus élevé !

Alors nous demandons un traitement particulier : Nous avons dans le Nord Pas de Calais le taux de chômage le plus élevé de France, avec des pointes à 40% dans le bassin minier, 90% des retraités vivent avec moins de 900 euros par mois, des usines sont encore menacées de fermeture en ce moment, la construction de logement est en panne, des classes vont encore fermer à la rentrée : Alors, au nom des habitants du Nord Pas de Calais, nous le disons fermement : Non, ce n’est plus à nous de payer cette crise qui nous fait tant de mal, et nous nous battrons sans relâche et avec détermination, pour faire respecter nos droit, nos emplois, notre pouvoir d’achat et pour obtenir des aides exceptionnelles pour notre région !

Nous organiserons dès la rentrée une grande campagne d’information dans notre région pour montrer que les ressources existent et qu’il est possible de financer un système de retraite juste et solidaire dans notre pays. Nous multiplierons les débats et les rencontres pour montrer que notre région a la volonté et tous les atouts pour s’en sortir. Nous demanderons au Président de la République des moyens pour nos communes, nos écoles et pour relancer une industrie encore pleine d’avenir !

Et pour défendre le droit à une retraite décente pour tous, nous appelons à participer, aux côtés des organisations syndicales, à la première grande manifestation qui se tiendra le mardi 10 septembre à 14h30 à Lille !

Cher(e)s ami(e)s,

Dans cette période difficile et d’incertitude pour les familles, nous devons redonner de l’espoir, montrer que d’autres choix sont possibles et être ambitieux pour notre pays.

Nous n’avons pas la prétention d’avoir seuls la solution miracle. Mais la gravité de la situation impose au minimum un grand débat avec les Français, avec tous les acteurs de notre pays. Elle impose de mettre toutes les idées sur la table, de redonner confiance dans la politique, de rendre aux Français le pouvoir de maitriser leurs choix, les choix du pays et de respecter ces choix !

En reprenant le pouvoir confisqué par la finance, en s’affranchissant des traités économiques européens, en distribuant plus justement les richesses produites, nous pouvons construire une autre Europe, non pas contre mais avec les autres peuples d’Europe qui partage comme nous la même aspiration à vivre mieux, à vivre heureux.

Il devient urgent de répondre à nos compatriotes qui ne demandent qu’à travailler et à vivre décemment, dans la sécurité et sans angoisses du lendemain. Nous pouvons reconstruire une école de qualité, garantir l’accès au logement et aux soins pour tous, offrir un avenir à notre jeunesse et reconstruire une industrie forte, innovante, respectueuse de nos ressources naturelles et de la planète. Les défis du 21ème siècle valent plus que leur logiques financières et court-termistes !

Nous sommes prêts à prendre toute notre responsabilité dans cette période car il y a urgence pour notre pays. Nous sommes prêts à travailler avec tous ceux qui partageraient cette ambition pour notre pays, comme nous l’avons déjà fait par le passé, ou comme nous pouvons le faire localement.

Mais pour cela, ce gouvernement doit se libérer des pressions de Bruxelles et des financiers qui épuisent la France et vite car l’impatience grandit.

Ce gouvernement doit changer de cap, et nous sommes prêts à l’y aider, car nous ne souhaitons pas que les espoirs des français soient une nouvelle fois douchés, déçus et qu’ils se traduisent par un dégout de la politique, voire pire.

Charles PEGUY, avec beaucoup de lucidité et d’avance avait écrit en 1914, à la veille de la Grande Guerre : « Pour la première fois dans l’histoire du Monde, l’argent est maître sans limitation ni mesure (…) l’argent est seul face à l’esprit ». Et bien pour lui résister, les Français doivent aussi être unis. Voilà notre raison d’être, voilà pourquoi le Parti Communiste Français a un grand rôle à jouer dans cette période, comme il l’a déjà fait dans son histoire, avec un Parti Communiste capable de rassembler toutes celles et ceux qui, face au pouvoir de l’argent, préfère l’être humain et son bonheur.

Alors à tout celles et ceux qui ne sont pas encore adhérents de notre formation politique, je vous le dis : rejoignez-nous, rejoignez le parti Communiste Français, le parti du monde du travail, de la justice et de la Paix !

Vive la France, - Vive le Parti Communiste Français !

Discours de Fabien Roussel

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08