Accueil   >   Actualité   >   Agenda   >   Evènements

1er Mai 2011

S’inscrire à l’infolettre :

A Lille Une manif de luttes !

Publié le 1er mai 2011

Les photos : cliquez ici

Dans Nord Eclair et dans la Voix du Nord ...


VOIX DU NORD :

Fête du Travail : une journée, plusieurs façons de s’indigner

Si l’on s’en tient au nombre de manifestants, la tradition du muguet semble plus vivace que celle du défilé.

Les traditionnels défilés du 1er Mai dans la région n’ont pas mobilisé au-delà des professionnels de la banderole. En tête des revendications, l’emploi et le pouvoir d’achat. Mais l’étendard de la solidarité internationale, tel celui des manifestants marocains à Lille, était plus que jamais d’actualité.

Le cortège lillois tentant de secouer la léthargie d’un dimanche matin, quartier de Wazemmes, a réuni un millier de manifestants selon l’intersyndicale (CGT, CFDT, FSU, Solidaires, UNSA) qui a battu le rappel - 700 selon la police. Contre 2 000 à 3 000 l’an dernier.

« On est surpris qu’il n’y ait pas plus de monde dans la rue un 1er Mai : nos amis au Maroc passent par Facebook pour manifester », compare Zakaria Ait Boulahsen, du Mouvement marocain du 20-février. Ce collectif du Nord de la France participait à sa première manifestation lilloise. Il a échangé avec Martine Aubry (lire ci-dessous) sur l’attentat commis jeudi, place Jamâa el-Fna à Marrakech, faisant seize morts, dont une petite Nordiste (lire pages 2-3). « Qu’une vraie enquête soit menée et qu’on ne détourne pas l’attention de l’actuelle révolution contre la monarchie absolue », espère Zacharia Ait Boulahsen. Son ami Zakaria Laaraichi ajoute : « On s’inscrit dans le mouvement de solidarité internationale : les revendications d’un travail et d’un salaire dignes, universelles, vont de pair avec celles de démocratie et de liberté. » À côté, le message des organisations syndicales, du PS lillois et de l’extrême gauche est plus convenu : « On défend l’emploi, les salaires, le pouvoir d’achat, les retraites », résume Didier Bonte, représentant CFDT. « Un service public de qualité pour tous les citoyens », ajoute François Duceppe-Lamarre, militant SNES-FSU et prof à Pasteur, à Hénin-Beaumont (douze postes supprimés à la rentrée).

Parmi les messages plus spécifiques, on relevait ceux du Collectif lillois des sans-papiers, des Flamands roses (association des personnes lesbiennes, gays, bi et transsexuelles) et du collectif « Non à la politique de la peur » (né en 2008 après un discours de Nicolas Sarkozy). Pierre Paresys en portait la banderole. Psychiatre à l’EPSM des Flandres, vice-président de l’Union syndicale de la psychiatrie, il pose son diagnostic : « Cette politique de la peur déconstruit les solidarités. » Et détournerait des manifestations traditionnelles. Or au marché de Wazemmes où arrivait le cortège, le muguet se vendait comme des petits pains. Preuve que les symboles ne demandent qu’à refleurir ?

NORD ECLAIR :

Un 1er-Mai calme et international

Ils étaient, hier à Lille, entre 700 (police) et 1 000 (syndicats) manifestants. Pas la foule des grands jours donc, mais le défilé du 1er-Mai reste un moment important pour les militants.

« Nous sommes le 1er-Mai, chacun sait qu’il s’agit de la fête des travailleurs. Dans la rue, les gens me disent qu’ils attendent 2012, ils n’en peuvent plus des problèmes de loyer, d’énergie, d’emploi. » Martine Aubry ouvrait en quelque sorte le bal des festivités hier matin, Porte des Postes à Lille, alors que le cortège des manifestants ne s’était pas encore mis en branle. « Pouvoir d’achat, égalité, solidarité avec les peuples arabes » : les thèmes de l’année défendus par les syndicats « sont bons », ajoute Martine Aubry, et « on n’est pas obligé d’être dans la rue pour penser ça ». La maire de Lille justifie là, avant de s’échapper vers d’autres événements métropolitains, le peu de succès de cette manifestation organisée par une intersyndicale des unions locales CGT, CFDT, FSU, Solidaires et Unsa.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08