MADE IN FRANCE

S’inscrire à l’infolettre :

Communiqué fédéral

Publié le 14 décembre 2011

« Made in France », relocalisation, réindustrialisation ? - Des actes, vite, pour le Nord Pas de Calais ! Le « Made in France » fait un retour remarqué au cœur de l’actualité politico-médiatique de ces derniers jours. Passera-t-il le cap des promesses pré électorales ?

Comme le dit le dicton populaire, c’est au pied du mur qu’on voit le maçon. La crise économique révèle la faiblesse du secteur industriel français miné par des années de délocalisations, par les appétits voraces des grands actionnaires et des grandes familles capitalistes françaises dont la seule boussole est la courbe des profits. Et par conséquent, cette situation rappelle l’urgente nécessité d’inverser cette tendance, de défendre et développer le potentiel existant ainsi que les emplois, d’investir dans des productions nouvelles, dans la recherche, dans la formation des salariés.

Et il est plus que temps de passer aux actes.

La visite du Président de la République aujourd’hui à Sallanches, sur le thème du « Produire en France » arrive au moment même où, dans le Nord Pas de Calais, on apprend que le seul projet de reprise de Sea France déposé au tribunal de commerce de Paris est celui de la SCOP, sans aucune aide financière de l’Etat via la SNCF ! Tout un symbole ! C’est le pavillon français qui est menacé sur la ligne transmanche alors que la SNCF, entreprise publique, pourrait recapitaliser SEAFRANCE qui est sa filiale à 100% ! Ce que le Président de la République sait faire avec les banques, il devrait le faire avec SEAFRANCE !

Mais il est un autre dossier régional (parmi d’autres comme la sidérurgie victime de la casse opérée par MITTAL) pleinement concerné : l’industrie automobile. Sevelnord à Hordain dont l’avenir est toujours menacé et avec elle 2800 emplois directs et 6 000 en comptant les sous-traitants et équipementiers. Renault Douai qui délocalise une unité de montage au Maroc censée employer 10 000 salariés pour y fabriquer des véhicules qui seront ensuite vendus en France ! Dans les deux cas, essentiels pour notre région, l’Etat doit jouer son rôle s’il veut maintenir en France une industrie forte et déterminante pour l’emploi, pour notre région mais aussi le commerce extérieur !

« Produire français », réindustrialiser, relocaliser ? Cela commence aujourd’hui et les actes comptent plus que les paroles. C’est aussi affaire de volonté politique.

Fabien Roussel - Secrétaire Départemental du PCF

Petit rappel "Historique"

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08