Charcutage électoral

S’inscrire à l’infolettre :

Communiqué de la Fédération du PCF Nord

Publié le 10 juillet 2009

Un charcutage à la carte pour la Droite !

Le Gouvernement envisage un découpage électoral dont l’objectif affiché, est de représenter à l’Assemblée nationale les Français établis à l’étranger, et de tenir compte du dernier recensement en fixant un nombre moyen d’électeurs par circonscription. En fait, à l’heure où la droite saisit l’opportunité de la crise pour porter de mauvais coups à notre peuple et au monde du travail, elle organise en même temps, une modification en profondeur de la carte électorale française. Ce découpage des circonscriptions s’ajoute à une réforme des collectivités territoriales, avec la disparition programmée des cantons en 2014. C’est un véritable charcutage anti-démocratique, encore plus important que celui opéré en 1986, en vue des futures échéances électorales.


En effet, sur les 33 circonscriptions supprimées en France, 22 ont aujourd’hui des députés de gauche. A ces manipulations s’ajoute une modification des limites de nombreuses circonscriptions, sous prétexte de réunir les cantons de moins de 40 000 habitants dans une seule circonscription. De qui se moque-t-on quand on sait que le gouvernement prévoit la suppression des cantons d’ici 2014 ?

Alors qu’en France une circonscription sur deux est modifiée, dans notre département du Nord, 85% des circonscriptions le seront ! Car ce charcutage électoral bouleverse 18 circonscriptions sur 21 et en supprime 3 ce qui fait du Nord le seul département avec Paris à perdre le plus de députés. Dans le Nord Pas de Calais, la presse s’étonne d’ailleurs « d’une opération lourde qui va entraîner pour la gauche la perte de 5 députés ! » (Le Monde du 30 juin 2007).

Alors que l’objectif prétendument poursuivi est « l’harmonisation », le résultat est à l’opposé. Même la commission chargée d’émettre un avis sur cette proposition gouvernementale juge qu’il « subsiste dans le département du Nord d’importants écarts » . C’est le moins que l’on puisse dire quand on sait que le dernier recensement conduit à une moyenne de 122 155 habitants par circonscription dans le Nord, mais que le projet gouvernemental arrive à des écarts de +17,28% (3ème circonsc.) à -16,40% (7ème circonsc) par rapport à ce chiffre.

Trois arrondissements du Nord (Métropole lilloise, Avesnois et Dunkerquois) vont perdre un député. Le Douaisis et le Valenciennois, sans perdre de député, voient leurs circonscriptions charcutées sous prétexte que des cantons de moins de 40 000 habitants (Douai Nord Est et Valenciennes Nord) sont actuellement à cheval sur deux circonscriptions ! Il en est de même à Roubaix (avec le canton de Roubaix Centre) et à Dunkerque (avec le canton de Dunkerque Est). Encore une fois, pourquoi un tel bouleversement, si les cantons sont appelés à disparaître ?

Pour ces raisons, le Parti Communiste Français dénonce fortement ce projet gouvernemental qui s’apparente plus à un moyen pour la droite de tenter d’étendre son influence à tous les échelons du pouvoir. Les Français ont élu des députés en 2007. Il faut respecter leur choix. Plutôt que de charcuter les circonscriptions pour dessiner une carte électorale à la botte du Président de la République, la France a besoin d’un mode de scrutin qui déjoue toutes les combinaisons politiciennes, et respecte le suffrage universel et la souveraineté populaire. C’est pourquoi les communistes sont favorables à un scrutin proportionnel, seule véritable avancée démocratique permettant une juste représentation des forces politiques. Le PCF et les députés communistes s’opposent sans réserve à cette cuisine électorale.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08