Accord National Interprofessionnel - Moralisation de la vie politique

S’inscrire à l’infolettre :

La Fédération PCF du Nord communique :

Publié le 10 avril 2013

Moralisation de la vie politique Transparence sur le vote des députés du Nord concernant l’A.N.I.

Hier, à l’Assemblée Nationale, les députés ont adopté le projet de loi dit de sécurisation de l’emploi.

Seuls les députés communistes et Front de Gauche ont voté contre.

Les autres députés ont choisi d’entériner tel quel ce texte écrit à l’encre du MEDEF.

Les députés socialistes, qui ont voté pour et ceux de droite (UDI et UMP), qui se sont abstenus, ont accepté par leur vote d’inscrire dans la Loi un accord défavorable au monde du travail et à l’emploi.

Désormais, le chômage partiel est facilité, les mutations pourront être forcées, le salarié ne pourra plus invoquer son contrat de travail pour défendre ses horaires et son salaire, le recours aux prud’hommes est bridé, le critère protecteur de « charge de famille » contre le licenciement est écarté, les plans de licenciements sont facilités, etc.

Les députés de notre département encore fortement industrialisé vont porter une grande responsabilité dans la situation catastrophique de notre région et sa cascade de plans sociaux.

Ce texte empêchera-t-il la fermeture de la centrale d’E’On à Hornaing, du site de Lisi Automotive à Thiant, de l’entreprise Europerf à Wormhout, de Simoldes plasticos à Onnaing, ou encore des plans sociaux à La Redoute ? Mettra-t-il un terme aux menaces sur l’emploi dans l’automobile, chez RENAULT ou chez PEUGEOT ?

Ce projet de loi fait supporter les conséquences de la crise aux salariés, alors que dans le même temps, une part de la richesse produite est renvoyée dans les paradis fiscaux.

Les députés communistes et Front de gauche proposent d’adopter rapidement la loi contre les licenciements boursiers qu’ils ont proposé ces dernières semaines ! Nous invitons les salariés et leurs représentants syndicaux à demander des comptes à leur député !

Ils ont voté POUR :

Bernard Roman - Audrey Linkenheld - Rémi Pauvros - Dominique Baert - Yves Durand - Christian Bataille - Christian Hutin - Jean-Pierre Allossery - Anne-Lise Dufour-Tonini.

Ils se sont réfugiés dans l’ABSTENTION

Jean-Louis Borloo - Marc-Philippe Daubresse - Sébastien Huyghe - Thierry Lazaro - Francis Vercamer - Bernard Gérard - Gérald Darmanin - Jean-Pierre Decool, - François-Xavier Villain.

Ils ont voté CONTRE

Les députés communistes et Front de Gauche Alain Bocquet - Jean-Jacques Candelier et Marc Dolez. Ils ont défendu de nombreux amendements visant à sécuriser l’emploi. Ils ont été rejetés par la majorité.

Fabien Roussel - Secrétaire départemental

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08