Gaz de mine

S’inscrire à l’infolettre :

La Fédération communique

Publié le 25 février 2011

COMMUNIQUE DE PRESSE

Encore une fois, le gouvernement s’apprête à autoriser GDF-SUEZ à augmenter de 5% le prix du gaz au 1er avril, alors que l’entreprise, désormais privatisée, s’était engagée à ne demander aucune révision tarifaire. Résultat : +15% en 2010, soit +50% depuis la privatisation de GDF en 2007, sous prétexte aujourd’hui que le prix du gaz est indexé sur le cours du pétrole qui lui, subit les contre coup des révolutions en Afrique du Nord ! Les peuples qui se battent pour leur liberté ont bon dos !

La réalité, c’est que dans le même temps, les actionnaires de GDF SUEZ vont se partager cette année 4,7 milliards d’euros de bénéfices.

Au contraire de cette politique, l’Etat devrait s’engager à diminuer la facture énergétique des foyers et des entreprises qui produisent en France. La lutte contre la vie chère doit redevenir une priorité !


Cela devrait être le cas dans notre région, plus lourdement frappée par la crise. D’autant plus que le sous sol du bassin minier du Nord Pas de Calais regorge d’un gisement gigantesque de gaz vert, consommable pour l’usage domestique. Au lieu d’en faire bénéficier la population et les entreprises, le gouvernement, par l’intermédiaire de Jean Louis BORLOO, alors ministre, a préféré vendre l’exclusivité de l’exploitation à METHAMINE, dont le principal actionnaire est EGL, groupe australien détenu par Albert Frère (membre du club du Fouquet‘s du Président Sarkozy). Pour 26 millions d’euros ce groupe a obtenu du gouvernement pendant 17 ans (depuis 2007) l’exclusivité de l’exploitation de notre sous-sol minier (Gaz de mine, gaz de couche) et réalise entre 3 et 4 millions de chiffre d’affaires par an, en revendant ce gaz au prix fort à Total ( dont l’actionnaire est aussi Albert Frère !). Il prévoit l’ouverture d’une nouvelle centrale dans le Valenciennois d’ici 2014. L’exploitation de ces centrales dans le Nord Pas de Calais doit servir l’intérêt général et le bien être de la population au lieu de servir à enrichir quelques actionnaires déjà bien fortunés !

Aujourd’hui ce n’est pas le cas et c’est un scandale pour la population de notre région, pour les élus du bassin minier qui supportent seuls les charges des affaissements miniers ou encore pour les familles de mineurs qui risquent de perdre leurs acquis comme le propose le rapport Bur rendu au Gouvernement. Le bassin minier du Nord pas de Calais est riche en gaz qualifié de « vert », c’est-à-dire propre et naturel. Ce gouvernement fait payer la crise aux Français mais en profite aussi pour servir ses amis. Plus que jamais, l’UMP, c’est l’Union pour des Milliardaires Protégés.

Plus que jamais, la renationalisation du secteur de l’énergie français serait un atout pour les usagers et pour l’activité économique de notre pays !

Fabien ROUSSEL - Secrétaire Départemental du Nord du PCF

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08