Elections Municipales

S’inscrire à l’infolettre :

Les communistes du Nord appellent au rassemblement

Publié le 15 novembre 2013

La déception et la colère sont grandes face aux difficultés qui s’accumulent, notamment en matière d’emploi et de pouvoir d’achat.


Les élus locaux aux cotés des acteurs économiques, associatifs, des salariés, ne ménagent pas leurs efforts pour trouver à chaque fois les moyens de répondre aux attentes des populations. Les élus communistes et républicains y prennent toute leur part, en militant également pour sortir des politiques d’austérité, pour que la France se libère du carcan financier imposé par l’Europe.

Partout et en permanence, ils appellent aux rassemblements les plus larges pour faire élire, dans chaque ville, des majorités de progrès au service des habitants, mais aussi pour faire barrage à la droite et à l’extrême droite.

C’est pourquoi nous regrettons la décision des dirigeants de la fédération socialiste, par la voix de leur secrétaire fédéral Gilles Pargneaux, de rompre dans toutes les villes et sans distinction, le travail engagé en commun localement depuis des années, dans l’intérêt des populations.

C’est voué à l’échec et dangereux pour l’avenir. Là où les élus communistes, socialistes, écologistes, républicains, personnalités locales porteuses des valeurs de progrès travaillent depuis longtemps ensemble, avec d’autres et dans l’intérêt des populations, l’incompréhension domine.

Cette décision, sans précédent dans le Nord et unique en France, ne peut que rajouter du désarroi parmi l’électorat de gauche déjà échaudé par une politique nationale qu’il ne comprend pas, qu’il rejette un peu plus chaque jour.

Elle surprend de la part de responsables politiques et de Martine AUBRY qui ne tolère pas la décision prise par les communistes Lillois de former au premier tour leur propre liste avec le Front de Gauche. Si la maire de Lille devait être menacée dans sa ville, toute la gauche devrait s’unir, y compris les Verts. Ils peuvent pourtant, eux, présenter une liste sans subir de menaces.

Les communistes du Nord sont unis, libres de leur choix et responsables. De tous temps, ils ont choisi, en fonction des situations locales, des bilans, des programmes et des projets, de faire ou ne pas faire des listes d’union dès le premier tour avec le PS, en sachant toujours se rassembler au second.

C’est avec la même unité, et le même esprit de responsabilité, qu’ils s’engagent pour 2014.

A l’heure où de nombreux salariés sont dans l’angoisse du lendemain, où nous devrions nous unir pour obtenir de l’Etat qu’il se penche sur les difficultés de notre région, de nos communes, de leurs habitants, cette attitude des premiers responsables socialistes du Nord est un mauvais signe qui pourrait ouvrir un boulevard à la droite et à l’extrême droite et risquerait de laisser des fractures profondes et durables. Les nordistes ne peuvent faire les frais d’une telle posture. Comment expliquer que les choix de rassemblement de toutes les forces de progrès dans chaque ville du Nord dépendent de ce qui se passe à Lille. C’est très éloigné des préoccupations de la population et de leurs attentes…

En ce qui nous concerne, rien ne nous détournera de notre volonté de rassembler le plus largement possible les habitants de notre région, ville par ville et de nous adresser à toutes les forces de gauche et de progrès, toutes les forces vives, pour bâtir des projets communaux et obtenir de l’Etat les mesures d’urgence que le Nord Pas de Calais et sa population ont besoin.

Le Conseil Départemental du Nord du Parti communiste français, - Vendredi 15 novembre 2013

Communiqué

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08