Mobilisation contre la casse des Retraites

S’inscrire à l’infolettre :

Le 7 septembre, Une totale réussite

Publié le 8 septembre 2010

30 000 manifestants à Lile, 2,5 millions au niveau national ... le gouvernement doit revoir complétement sa copie !

Voir les Photos Cliquez ICI

REFORME DES RETRAITES - Mercredi 8 septembre 2010

Intervention de Monsieur Alain BOCQUET Député du Nord

Monsieur le Président, Monsieur le Ministre, Chers Collègues,

Pour commencer je vais vous lire un extrait d’un article du journal « La Tribune » du 31 août dernier :

« De l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace ». L’intitulé de cette table ronde du Medef, qui tient son université d’été (où vous vous êtes rendu !), est à l’image des ambitions de sa présidente fraîchement réélue. Alors que la réforme des retraites, à laquelle la chef de file du patronat français apporte son soutien, attend de connaître son premier vrai test social avec la mobilisation du 7 septembre, Laurence Parisot pense déjà au prochain chantier, encore plus sensible que les retraites, celui de l’assurance maladie. Réforme impossible ? Non, à condition d’associer syndicats et médecins. Les esprits sont-ils mûrs pour cela ? Il faut s’y atteler le plus vite possible, estime-t-on au Medef » …

Télécharcher la déclaration d’Alain Bocquet à l’Assemblée Nationale

Word - 26 ko
Alain Bocquet

Comme on le voit Monsieur le Ministre, votre projet de réforme écrit à l’encre du Medef en cache une autre, pire encore : la privatisation de notre système de protection sociale.

C’est là le fond de votre démarche : faire progressivement le lit de la maîtrise de notre système social par les grands groupes d’assurances assoiffés de profits juteux.

Vous avez beau répéter, la main sur le cœur, que vous voulez sauvegarder notre système de retraite par répartition, c’est tout le contraire que vous êtes en train de réaliser. On sait bien que votre gouvernement ment, sciemment et effrontément. Vous avez l’art d’essayer de faire prendre des vessies pour des lanternes. On avait eu droit au même discours d’Edouard Balladur en 1993 … On allait voir ce qu’on allait voir quant à l’avenir des retraites. On a vu ! Les pensions de retraite ont baissé d’environ 20 % depuis !

En 2003, bis repetita avec la réforme Fillon, même argumentation, et même échec programmé.

Et vous, aujourd’hui, vous mettez vos pas dans les mêmes ornières, en toute connaissance de cause, et en 2018 (vous ne serez plus aux manettes !), ce sera à nouveau un échec patent, avec au passage une régression sociale terrible, frappant le monde du travail et les retraités.

Votre texte déroule le tapis à l’épargne retraite et aux fonds de pension conformément aux consignes du Livre vert de l’Union européenne publié en juillet, dont l’objectif clairement affiché est la généralisation de la capitalisation. Vous êtes en train de changer la matrice qui permettra demain au capital financier de faire main basse sur l’argent des retraites.

Il est vrai que Denis Kessler, l’idéologue du Medef, mon ami Roland Muzeau l’a évoqué à cette tribune, a écrit un article fameux, où il expliquait que les réformes sarkozyennes n’avaient d’autre but (soit disant pour « raccrocher la France au Monde »), que de liquider les acquis du Conseil national de la Résistance, mis en oeuvre rappelons-le, dans une France exsangue à la Libération.

Vous ne cessez d’aller chercher vos exemples ailleurs, dans d’autres pays européens et même au Japon. Pays où la délinquance des seniors ne cesse d’augmenter (faute de moyens pour se loger, des seniors commettent des larcins pour trouver un gîte en maison d’arrêt !). C’est ça votre modèle, Monsieur le Ministre ? Méfiez-vous du mimétisme !

Vous feriez mieux de valoriser et de faire rayonner le modèle et l’exceptionnalité française fondés sur la solidarité et le progrès humain.

Vous ne dites pas toute la vérité quand vous évoquez l’augmentation de l’espérance de vie pour justifier votre réforme rétrograde. Espérance de vie, mais dans quel état de santé ? C’est ça la question. Une étude récente de l’Union européenne indique qu’en France : l’espérance de vie en bonne santé est de 63,1 an pour les hommes et 64,2 ans pour les femmes. C’est dire !

Il est vrai que votre préoccupation prioritaire et celle du Président de la République, c’est d’être des VRP zélés du CAC 40 dont les fabuleux profits ont doublé au premier semestre (41 milliards) ! Contrairement à vos dires, ceux-ci sont épargnés par votre réforme dont 85 % seront payés par les salariés auquel il faut ajouter 1 million de postes de travail en moins pour les jeunes en 2016 alors que tant de jeunes vivent la galère du chômage (25 % des jeunes de moins de 25 ans en âge de travailler sont au chômage).

Au passage, on ne dit pas assez que le CAC ne paie que 8 % d’impôt à la France, et les PME, PMI, TPE, 25 à 30 %.

Vous vous gardez bien de supprimer le scandaleux bouclier fiscal : les 30 millions dont vient de bénéficier Madame Bettencourt sur une fortune de 17 milliards d’euros (pour elle c’est de l’argent de poche). Cela équivaut à 22.338 fois le Smic brut. C’est encore 43.372 fois le minimum vieillesse de 708 euros. Une misère ! Et le bouclier fiscal, c’est pourtant 14 milliards d’euros de recettes perdues pour l’Etat et qui serait bien utile pour les caisses de retraite.

Le groupe des députés communistes et parti de gauche a déposé une proposition de loi alternative. Vous refusez d’en débattre, elle propose entre autres :

De taxer les revenus financiers = 30 milliards Une politique de l’Emploi : 100.000 emplois créés = 2 milliards 1 % d’augmentation de salaire = 3 milliards de cotisations en plus pour la Sécurité sociale Exonérations patronales = 30 milliards sans bénéfice avéré pour l’emploi et l’économie Dettes patronales et de l’Etat = 8 milliards d’impayés à la Sécurité sociale

Je sais bien que l’UMP : Union des Milliardaires Protégés est déterminée à défendre, bec et ongles, les orientations que vous voulez faire passer en force. C’est un projet idéologique. Heureusement le rejet de votre réforme grandit dans le pays.

La mobilisation énorme d’hier en témoigne avec 3 millions de manifestants. Les miettes annoncées ce matin par le Président Sarkozy ne correspondent en rien à l’attente du pays.

Ce n’est qu’un début. - Continuons le combat.

Votre cynisme n’arrêtera pas la mobilisation qui doit s’amplifier.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08