Redécoupage des régions

S’inscrire à l’infolettre :

Ce n’est pas des ciseaux qui répondront à la crise sociale de notre pays et notre région

Publié le 16 juillet 2014

Passage de 22 à 13 régions, report des Cantonales et des Régionales en décembre 2015, suppression des Conseils Généraux à partir de 2020, changement d’échelle des intercommunalités…

Un mercato indigne

En plein été, les habitants de la région Nord Pas de Calais comme nos amis voisins de Picardie sont l’objet d’un mercato indigne. Nous sommes bien loin des véritables préoccupations de notre population qui aspire à vivre et à travailler ici.

Le débat ne peut pas tourner qu’autour du découpage, les contents et les mécontents des « mariages » forcés ou pas.

L’essentiel n’est pas là mais dans la réponse à cette question : dans quel but ?

Au-delà des réponses toutes faites comme « il faut simplifier le millefeuilles » (version moderne du « il faut dégraisser le mammouth ») ou alors « on est plus forts quand on est plus grands » (comme si le mariage de deux régions qui cumulent les difficultés en faisait une grande riche), ou encore « ça fera des économies » (bien que personne ne soit capable d’avancer le moindre chiffre)… on n’entend pas grand-chose sur les bienfaits de cette réforme en termes de démocratie citoyenne, de réponse aux besoins populaires, de développement économique…

Une consultation populaire par référendum

Pour leur part, les communistes dénoncent l’absence de débat public et réclament une consultation populaire par référendum. Ils s’inquiètent du déclin organisé de l’efficacité de l’action publique (austérité imposée aux collectivités, culte de la compétition acharnée entre les territoires). C’est un véritable gâchis commandé par l’Union Européenne qui souhaite la réduction du nombre de nos communes et la mise en concurrence des futures grandes régions.

Un plan d’urgence pour rattraper nos retards

Pour le Nord Pas de Calais, nous réitérons notre demande d’un plan d’urgence pour la sauvegarde et le développement de nos filières industrielles, le lancement des grands projets (Seine-Nord, ports, transport, infrastructures…) pour rattraper nos retards en matière de santé et de construction de logements. Nous demandons le maintien d’un tissu démocratique dense et surtout des moyens pour nos collectivités qui doivent faire face, ici, à une population de plus en plus en difficulté.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08