Le tribunal de commerce de Lille accorde un sursis à Liberté Hebdo

S’inscrire à l’infolettre :

Le combat continue

Déclaration de Fabien ROUSSEL, Secrétaire de la Fédération du Nord du PCF

Publié le 4 août 2014

Le tribunal de commerce de Lille vient de placer Liberté Hebdo en redressement judiciaire avec une période d’observation de 6 mois. Un nouveau sursis est donc accordé à notre journal, la liquidation que nous craignions est évitée. C’est un soulagement pour l’ensemble des salariés. Ce sursis, nous devons le mettre à profit pour multiplier nos efforts et tenter de trouver des solutions nouvelles et pérennes. Car les difficultés, la situation financière qui empêchent Liberté de faire face à ses engagements vis-à-vis de ses salariés et de ses fournisseurs, sont toujours là. Malgré le lancement d’une nouvelle formule régionale il y a quelques mois, malgré une douloureuse restructuration, malgré les campagnes incessantes d’abonnements, malgré la recherche active de financements via les annonces légales ou les recettes publicitaires notamment, les finances du journal ne se sont pas redressées. Liberté hebdo n’est pas le seul journal dans ce cas. Chaque semaine nous apprenons qu’un nouveau titre est en difficulté, supprime des postes. Les causes sont multiples : hausse du cout du papier, baisse des aides à la distribution, développement du numérique, dématérialisation des annonces légales, baisse des recettes publicitaires, absence de soutien de l’Etat et des banques et, pour certains, l’avidité des actionnaires. Dans un tel contexte, les difficultés sont décuplées pour les journaux d’opinion et indépendants des grands groupes financiers, comme l’est Liberté, et comme le fut également son cousin Liberté 62. LIBERTE HEBDO n’a que ses lecteurs et ses amis pour actionnaires. Ils ont beaucoup donné depuis sa renaissance en 1992 et plus encore depuis un an ! Nous savons pouvoir continuer à compter sur eux. Mais il faudra plus encore. C’est aussi à l’Etat, aux pouvoirs publics, dont c’est la responsabilité, de garantir l’existence d’une presse libre et indépendante au risque que nous arrivions, petit à petit, à une situation où seuls les journaux adossés à de puissants groupes ou à quelques milliardaires s’en sortiront et continueront de diffuser leur vision du monde, de la société. Le combat pour Liberté continue. Nous ne baissons pas les bras et relevons le défi. Ce combat n’est pas que le nôtre. Il est aussi celui de toutes celles et ceux qui dans notre région sont attachés au pluralisme et la démocratie : citoyens, collectivités, élus, milieux économiques, pouvoirs publics.

Fabien ROUSSEL Secrétaire de la Fédération du Nord du PCF

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08