Unis dans la Résistance, unis pour la France

S’inscrire à l’infolettre :

Le Pcf invite à honorer la Résistance le 27 mai

Publié le 21 mai 2015

 Le 27 mai prochain, jour anniversaire de la première réunion du Conseil national de la Résistance (27 mai 1943), les cendres de deux femmes et deux hommes entreront au Panthéon : l’ethnologue Germaine Tillion et l’ancienne présidente d’ATD Quart Monde Geneviève de Gaulle-Anthonioz, déportées toutes deux à Ravensbruck, le journaliste Pierre Brossolette qui se donna la mort pour échapper à ses tortionnaires, et le ministre de l’Education du Front populaire Jean Zay assassiné par la Milice en juin 1944.

Nous nous réjouissons du choix de ces quatre grandes figures par le Président de la République, pour incarner la Résistance.
Le Parti Communiste Francais, qui a porté le nom noble et tragique du Parti des fusillés au lendemain de la guerre, avait aussi proposé des grandes figures de la Résistance, issus de ses rangs : Marie-Claude Vaillant-Couturier rescapée des camps défiant les dignitaires nazis lors du procès de Nuremberg, le colonel Rol Tanguy chef de l’insurrection parisienne d’août 1944 fait compagnon de la Libération par le général De Gaulle, le poète Missak Manouchian héros de l’affiche rouge ou encore, issue de notre région, Martha Desrumeaux symbole des luttes ouvrières et signataire des accords Matignon de 1936 déportée dès mars 1942. L’hommage de la France pour ce 1er anniversaire de la Résisance aurait été ainsi complet, en intégrant l’ensemble de ses composantes.

Dans le Nord, les communistes organiseront de nombreux hommages en invitant à commémorer dignement toute la Résistance. Dans notre région, le Parti Communiste a payé un lourd tribut. Plusieurs centaines de ses membres qui ont eu un rôle important dans le combat mené contre le nazisme l’ont payé de leur vie. Parmi eux Charles Debarge, pionnier de la lutte armée tombé au combat en septembre 1942 à Ronchin, Suzanne Lannoy, institutice douaisienne morte sous la torture, Eusébio Ferrari, René Denys, Jean Pawloswski, jeunes communistes morts au combat en février 42, Aimé et Germinal Martel, ....tant et tant d’autres...

Ce 27 mai, il s’agit de célébrer l’actualité de la Résistance, d’autant plus vivante que l’intolérance, le racisme, la stigmatisation et le rejet de « l’autre » dont se nourrissait le nazisme, reviennent à nouveau dans l’air du temps.

Etre fidèle à la Résistance, c’est réfléchir à ses valeurs de liberté et de fraternité, à sa capacité à unir « celui qui croyait au ciel et celui qui n’y croyait pas » et à ce vrai courage politique qui lui fit adopter un programme conduisant, dans une France exsangue, à des avancées sociales, économiques et politiques majeures, complétant les conquêtes, quelques années plus tôt, du Front populaire : le vote des Femmes, la Sécurité sociale, les nationalisations, la généralisation des retraites, le droit à l’éducation et à la culture pour tous. Le social moteur de l’économie : beau sujet de méditation pour ceux qui, dans la France de 2015, ne jurent que par l’austérité...

 

Quelques photos :

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08