S’inscrire à l’infolettre :

SOUTIEN AUX MILITANTS DE L’INTERSYNDICALE DE SAMBRE AVESNOIS INJUSTEMENT ACCUSES PAR ANNE-LAURE CATTELOT, DEPUTEE EN MARCHE DE LA 12è CIRCONSCRIPTION DU NORD.

Publié le 13 décembre 2019

SOUTIEN AUX MILITANTS DE L’INTERSYNDICALE DE SAMBRE AVESNOIS INJUSTEMENT ACCUSES PAR ANNE-LAURE CATTELOT, DEPUTEE EN MARCHE DE LA 12è CIRCONSCRIPTION DU NORD.

Lors de l’action de l’intersyndicale de Sambre Avesnois, le 12 décembre dernier, les manifestants s’étaient donnés rendez-vous Place Matisse àAulnoye Aymeries devant la permanence de la députée LREM de la 12ème circonscription du Nord. Ils se sont ensuite dirigés vers les entreprises Vallourec Aulnoye et CBM (l’entreprise de la Famille Cattelot) àSaint Rémy Chaussée. Devant les deux entreprises, ils ont marqué des arrêts de quelques minutes dans une ambiance pacifiste, dans l’objectif de sensibiliser les salariés àla réforme des retraites. Ils se sont ensuite dirigés « en opération escargot  » vers Avesnes-sur-helpe pour être reçus par le sous-préfet afin d’échanger sur la réforme des retraites et des difficultés de la Sambre Avesnois. Durant ces différents trajets, les manifestants étaient encadrés par la gendarmerie et la police nationale. Aucune arrestation n’a été constatée. Aucune violence n’a eu lieu. Deux journalistes de la voix du nord étaient présents et ont pu relaté dans l’article de l’édition de Sambre-Avesnois du 13 décembre qu’il n’avait pas constaté de débordement. Dans un article paru en ligne le 13 décembre, la voix du nord interroge également la gendarmerie qui atteste ces témoignages. Depuis cette action menée, la députée de la 12è circonscription du Nord adopte une position victimaire. Elle s’exprime dans les médias régionaux et nationaux pour donner sa version des faits, faits dont elle n’a pas été témoin. Les militants n’ont quasiment pas de droit de réponse malgré les propos graves et mensongers dont on les accuse. Nous appelons madame la députée Anne-Laure Cattelot àfaire preuve de calme et de discernement. Et nous lui rappelons, qu’il doit être possible en France de débattre et de militer àl’intérieur comme àl’extérieur de toutes les entreprises qu’elles soient privées ou publiques. Nous demandons aux médias qui ont reçu madame Cattelot d’organiser le droit de réponse des militants qui ont été calomniés dans cette affaire.

Quelques photos :

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08