Rassemblement mardi 9 juin à Valenciennes

S’inscrire à l’infolettre :

Vallourec doit vivre

Publié le 3 juin 2015

Fleuron de l’industrie sidérurgique et métallurgique mondiale, Vallourec a annoncé un plan de 750 suppressions d’emplois touchant principalement les sites d’ Aulnoye-Aymeries et de St Saulve, dont l’acierie serait vendue.Une stratégie uniquement financière eet dangereuse pour l’avenir de tout le site. Les communistes du nord et leurs élus proposent de travailler à un plan B.


La menace de supprimer 750 emplois à VALLOUREC St-Saulve et à Aulnoye-Aymeries est inacceptable ! L’avenir de cette filière est important pour notre pays.
Vendre l’aciérie, c’est affaiblir l’usine de St-Saulve car ça ne règle ni le problème de surcapacité de production évoqué par la direction ni les débouchés pour le groupe. Les promesses de reprise de l’aciérie ne sont là que pour endormir les salariés
concernant leur avenir et celui de l’entreprise.

Pour préserver l’avenir de Vallourec il faut garder l’acierie dans le même groupe.

Comme on a besoin de ses deux jambes pour marcher Vallourec a besoin de
l’aciérie et de la tuberie pour préserver son avenir. Le groupe a reçu beaucoup d’aides publiques grâce à nos impôts (17,5 millions d’euros au titre du CICE, subventions des collectivités, Crédit Impôt Recherche, exonérations de charges...). Nous ne pouvons accepter que notre argent serve au démantèlement de notre industrie et à la mise au chômage des salariés.

Il est possible, en s’y mettant tous ensemble, de faire reculer la décision du groupe.

C’est une question de justice et de dignité pour notre territoire, pour les familles et pour l’avenir de nos enfants. C’est aussi un enjeu économique majeur pour l’avenir de l’industrie métallurgique dans notre pays.

VALLOUREC doit continuer de vivre, se moderniser et donc préserver ses emplois et ses savoir-faire, reconnus dans le monde entier et dont nous sommes si fiers. C’est aussi important pour être au rendez-vous de la reprise
économique annoncée depuis plusieurs mois.

Ne cédons pas au défaitisme, soyons combatifs !
Travaillons à un plan B dont l’objectif est à la fois de préserver l’aciérie au sein du groupe et d’assurer un avenir à cette entreprise.

Ce plan B doit permettre à Vallourec de trouver de nouveaux débouchés et de diversifier son offre.

De grands groupes comme Total ou Alstom pourraient s’engager dès à présent à travailler avec Vallourec au lieu de faire appel au marché chinois ou latino-américain.

Nous faisons appel à la solidarité et à l’unité des grandes entreprises françaises pour préserver ce fleuron industriel. Cette même unité du monde
du travail et des responsables politiques est aussi indispensable autour d’une exigence : le maintien des emplois, des savoir- faire, et la sauvegarde d’une industrie déterminante pour notre pays et notre région !

Tous ensemble, unis, retrouvons-nous mardi 9 juin à 10h00

Place d’Armes à Valenciennes, à l’appel des organisations syndicales

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08