Merci Patron !

S’inscrire à l’infolettre :

Vallourec : Le PSE confirmé

Publié le 7 avril 2016

L’assemblée des actionnaires de ce mercredi 6 Avril a confirmé le PSE et les suppressions d’emplois ainsi que l’augmentation du capital avec une partie de fonds publics. Inadmissible juge Fabien Roussel qui réagit dans une déclaration.


VALLOUREC LE GOUVERNEMENT, AVEC L’ARGENT PUBLIC, DOIT TENIR SES ENGAGEMENTS !

Les actionnaires du groupe VALLOUREC se sont réunis aujourd’hui pour confirmer les plans sociaux et l’augmentation du capital à hauteur de 1 milliards d’euros dont 490 millions provenant de l’Etat, via la BPI. Le titre du groupe a réagi de façon positive avec +7%, en tête des hausses du SBF120, les 120 meilleures cotations boursières françaises !

Les 579 salariés de la tuberie de St-Saulve apprécieront, tout comme les sous-traitants du Valenciennois qui craignent de perdre leur activité avec la fermeture de la tuberie. C’est un véritable scandale économique et humain ! Il est encore temps de changer de braquet et d’utiliser cette participation au capital du groupe français pour demander une réorientation de la stratégie industrielle de VALLOUREC. L’argent public investit, c’est notre argent, celui des contribuables et il doit servir à produire en France, à maintenir les activités et les savoir-faire dans notre pays et ici dans le Nord. Salariés, syndicats, élus locaux, sous-traitants, c’est tout le Valenciennois qui va souffrir si cette stratégie mortifère se met en œuvre. Soyons tous unis, dans notre diversité, pour refuser ce PSE et redonner un avenir au site de St-Saulve. Aucun plan de revitalisation ne préservera autant d’emplois ni ne permettra de préserver ces savoir-faire qui sont notre richesse.

E. Macron s’est engagé en affirmant qu’il y aura un avenir pour le site de St-Saulve : les 490 millions que la France investit dans le groupe doivent servir cet objectif !

Rappel des faits et des engagements :

  • Il y u un an, le 29 avril 2015, le groupe VALLOUREC annonce la vente de l’aciérie de St-Saulve. Jamais l’avenir de la tuberie n’est mis en cause, hormis par des syndicats et des élus locaux qui doutent de la stratégie du groupe.
  • Le 14 mai : lors d’une question d’actualité, le ministre du travail REBSAMEN affirme que l’Etat, actionnaire à hauteur de 7% « veillera à ce que VALLOUREC trouve une solution qui permette d’assurer la pérennité du site industriel ».
  • le 29 Juin 2015 : Emmanuel MACRON, ministre de l’économie et des finances vient parler aux salariés de St-Saulve et affirme : « Il y a un avenir pour le site de St-Saulve et une volonté d’aller ensemble dans le temps » !
  • le 27 janvier 2016 : lors d’une rencontre à Bercy, interrogés sur la menace de voir la tuberie fermée et la production de tubes délocalisées en Chine, P. CROUZET et E. MACRON parlent d’une voix : « il n’y aura pas de délocalisation de l’activité ».
  • le 1er février : dans une interview, le PDG du groupe annonce l’augmentation de capital, la participation de l’État qui investit 490 millions d’euros, la suppression de 1000 postes en France et la fermeture de la tuberie, la diminution de la production de 50% en Europe et le rachat d’une usine en Chine Tianda Oil Pipe !
  • Merci patron !

Fabien Roussel

Secrétaire départemental du PCF

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08