CARSAT

S’inscrire à l’infolettre :

Vers la solution ? Enfin !

Publié le 21 mai 2015

La ministre de la santé vient d’annoncer la mise en place d’un dispositif garantissant " quoi qu’il arrive" le versement estimé des pensions aux nouveaux retraités. Bonne nouvelles pour toutes celles et ceux qui attendent depuis des mois le paiement du fruit d’une année de travail.Dommage que 10 mois aient été perdus, puisque cette proposition avait été faite dès décembre 2014 par Michelle Demessine dont nous publions la réaction.


CARSAT : 6 mois après, nous obtenons enfin gain de cause

Après des mois d’interpellations et de mobilisation avec les associations et les syndicats, Marisol Touraine, Ministre de la Santé et des Affaires Sociales vient d’annoncer hier à l’Assemblée Nationale : « Concrètement, dès la rentrée prochaine, et partout en France, tout dossier complet de retraite, déposé quatre mois avant la date prévue de départ à la retraite, devra être traité dans les temps. Si ce n’est pas le cas, les caisses commenceront par verser automatiquement le montant rapidement estimé de la retraite afin d’éviter des situations où les retraités se retrouvent sans aucune ressource . »

Je salue vivement cette décision qui nous donne gain de cause et devrait permettre à la Carsat de redevenir un service public digne de ce nom.

Alors qu’un sort honteux et indigne de notre République est fait depuis plusieurs mois aux futurs retraités en attente de leurs pensions, il aura fallu près de 6 mois pour que la ministre fasse sienne les revendications exprimées le 17 décembre dernier, lors d’une délégation d’associations que j’ai menée à l’Elysée, et répétées, le 19 mars, au Sénat lors d’une question au gouvernement où j’avais requis « des décisions justes et conformes au droit » pour que « chaque mois de retard donne lieu à une avance proche du montant évalué de la retraite. »

Des solutions doivent, néanmoins, encore être mises en œuvre rapidement pour que le scandale ne perdure pas d’ici la mise en application de ces mesures par décret, en septembre prochain.

De même, il est urgent d’adopter un dispositif pour réparer les nombreuses injustices subies bien malgré eux par des retraités privés de revenus : retards de paiement de l’électricité, des loyers, expulsions locatives, agios ou interdits bancaires.

Enfin, plus largement la casse des services publics au nom de l’austérité doit cesser. Les salariés des Carsat ne peuvent plus continuer à travailler dans des conditions de travail particulièrement déplorables. C’est pourquoi, à la Carsat Nord Picradie, l’embauche d’au moins 100 salariés et la réouverture des agences et des permanences restent nécessaires.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08