Accueil   >   Actualité   >   Infos temporaires

Valenciennois

S’inscrire à l’infolettre :

Lettre ouverte à Manuel Valls

Publié le 15 octobre 2014

A l’occasion de la venue de M. Valls dans le Valenciennois le 9 Octobre dernier, pour les 10 ans de l’ANRU, les élus communistes et républicains ont rendu publique cette lettre ouverte.


Monsieur le Premier Ministre,

Nous avions rencontré le Président de la République il y a un an pour défendre les dossiers du Valenciennois et demander des mesures urgentes pour l’emploi, le pouvoir d’achat, pour l’industrie, le logement, la santé et pour obtenir des moyens supplémentaires pour nos communes.

Cette mobilisation et l’écoute attentive du Président avaient permis d’obtenir quelques avancées.

Force est de constater aujourd’hui que la situation s’est fortement dégradée en l’espace d’un an ! Et le projet de budget 2015 est marqué par le sceau de l’austérité imposée par Bruxelles. Ce n’est pas un bon signe pour la France et, ici, pour les familles du Valenciennois.

En matière d’emploi, le Valenciennois enregistre 35 300 personnes en quête de travail, soit 600 de plus que l’année dernière. Nos PME n’ont pas de visibilité sur leur activité. L’industrie comme nos commerçants souffrent d’une croissance atone et de la baisse du pouvoir d’achat des français qui consomment moins. Dans le secteur ferroviaire, ALSTOM, BOMBARDIER et avec eux de nombreuses PME attendent toujours des commandes de trains de la SNCF. Les sous-traitants des grandes industries sont mis en concurrence avec des pays à bas coûts. Les travaux publics et le bâtiment perdent des centaines d’emplois faute de projets et d’investissements de la part de nos collectivités. Seule l’annonce du Canal Seine Nord a été une bonne nouvelle en cette rentrée. Mais ce grand projet, qui créera des emplois d’ici 2017, doit s’accompagner d’investissements importants tels que le développement de la liaison fluviale vers Dunkerque.

L’industrie dans le Valenciennois a encore un bel avenir si elle est soutenue et si notre jeunesse peut se projeter dans ses nombreux métiers.

Quand Toyota promet d’embaucher 500 salariés, cette grande entreprise reçoit 11 000 propositions ! C’est dire la farouche volonté des demandeurs d’emploi à vouloir travailler.

Parfois, il s’agit de répondre à de simples besoins comme dans nos services publics en sous effectifs : les retards pris dans le traitement des dossiers à la CARSAT, à la MDPH ou dans les CAF suscitent avec raison un profond mécontentement.

Nous souhaitons également vous faire part des nombreux retards accumulés dans le Valenciennois en matière de logement, de santé, de transports, malgré les nombreux efforts des acteurs locaux et de leurs élus !

Les aides de l’Etat en matière de transports publics ont tellement diminué que les collectivités supportent quasiment seules la charge de ce service public.

En matière de santé, la surmortalité est une des plus élevée de France dans notre arrondissement. Les maladies professionnelles liées à l’amiante méritent une solidarité nationale. La nomination d’une déléguée à la santé, engagement tenu par le Président de la République, permet de mieux coordonner les efforts des acteurs publics. Mais cela ne remplacera pas les besoins en matière de médecins, d’infirmiers, d’ophtalmologues dont le nombre par habitants, pour chacune de ces professions, est ici un des plus faibles de la région.

Concernant le logement, vous savez combien la demande est importante, tant dans la rénovation de l’habitat ancien que dans la construction de logements neufs. Notre intervention auprès du Président de la République a permis de ne pas subir de déclassement en matière de zonage. Mais nous sommes bien loin du compte !

Il y a 12 000 demandeurs de logement dans le Valenciennois et les crédits pour la construction sont à sec ! Ce qui signifie que cette situation va se dégrader si le Valenciennois n’est pas considéré comme « une zone tendue » - selon le jargon ministériel pour bénéficier de moyens supplémentaires !

Cette politique du logement est aussi liée à celle de la Ville qui est au cœur de votre visite dans le Valenciennois.

Or il se trouve que le nombre de villes et de quartiers du Valenciennois qui bénéficieront des subventions au titre de la Politique de la Ville est en forte baisse pour l’année 2015 ! En 2014, 208 000 habitants vivaient dans des quartiers retenus par le Ministère de la Ville. En 2015, il n’y en aurait plus que 65 000 ! Des dizaines de quartiers et 13 villes sortent injustement de la Politique de la Ville alors que le taux de chômage dépasse les 20% (les villes de HAVELUY, ROEULX, WAVRECHAIN-SOUS-DENAIN, BELLAING, MORTAGNE-DU-NORD, LA SENTINELLE, AULNOY-LES-VALENCIENNES, CRESPIN, MAING, ODOMEZ, PETITE-FORET, THIVENCELLE, VICQ). La dégradation de la situation dans le Valenciennois ne peut pas justifier un tel choix ! Au contraire.

Quand à nos 82 communes, elles ont déjà enregistré des baisses de subventions de l’Etat. Elles font tous les efforts pour maintenir des programmes d’investissements, pour faire des économies. Mais vous projetez de diminuer de 3,7 milliards de plus les dotations à toutes les collectivités en 2015. Comment nos villes pourront elles répondre aux besoins des habitants, sans mettre en péril des services publics, sans augmenter la fiscalité ?

Le Valenciennois compte beaucoup sur la solidarité nationale. Et vous pouvez aussi compter sur les habitants du Valenciennois, ses forces vives, ses élus pour se mobiliser et aider à trouver les réponses les plus adaptés à notre arrondissement.

C’est pourquoi nous avons souhaité profiter de votre visite dans notre arrondissement pour vous faire part de nos préoccupations et de nos attentes.

Nous sommes disponibles pour venir vous les présenter, avec une délégation d’élus locaux, d’acteurs économiques et de représentants de salariés de notre arrondissement.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de bien vouloir agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de nos salutations les plus respectueuses,

Au nom des 3 000 signataires de l’Appel du Valenciennois et des Elus Communistes et Républicains du Valenciennois.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08