Accueil   >   Actualité   >   Initiatives
S’inscrire à l’infolettre :

MALO 2018 : Discours de Fabien ROUSSEL

Publié le 30 août 2018

29 eme édition Discours MALO 2018 Fabien ROUSSEL, député, secrétaire de la fédération du Nord du PCF

Remercier les camarades de Dunkerque, saluer le travail des sections qui ont affrété 53 bus et accueilli 3 500 personnes dans leur permanence pour offrir cette journée de détente et d’action, pour faire vivre le droit aux vacances toujours bafoué dans notre pays, pourtant la sixième puissance économique au monde.

Avant de laisser la parole à Ian BROSSAT, c’est devenu une tradition : faisons le point sur le palmarès des grandes fortunes de France et l’état de leur patrimoine global.

2014 : 390 milliards 2015 : 460 milliards 2016 : 456 milliards 2017 : 570 milliards 2018 : nouveau record : 630 milliards !

C’est bien plus que le budget de la France qui n’atteint même pas 400 milliards d’euros !

Et pour les 10 premiers de ce classement, leur fortune a été multiplié par 4 en 10 ans ! Voilà ce que produit ce capitalisme financier, prédateur, qui détruit nos vies mais enrichit jusqu’à l’indécence une infime minorité de privilégiés.

L’état du monde et de notre pays imposerait que les richesses soient mieux redistribuées et plus justement réparties.

Mais ce gouvernement a choisi de faire tout l’inverse ! Pas étonnant de la part d’un Président de la République qui vient du monde de la banque et des affaires. Il sert ses amis. Pour Macron, c’est les riches d’abord. Pour nous, c’est l’Humain d’abord ! Voilà toute la différence !

Et c’est au nom de cette idéologie capitaliste que les mesures les plus emblématiques de ce gouvernement ont consisté à faire plus de 12 milliards de cadeaux aux plus riches de notre pays, dès 2018 : suppression de l’ISF, suppression de la taxe sur les dividendes, allégement de la taxe sur les transactions financières, plafonnement des impôts sur les revenus financiers avec le prélèvement forfaitaire unique…bref, tout un tas de mesures qui creusent le déficit de la France et qui enrichit encore un peu plus ceux qui ont déjà beaucoup !!

C’est à cause de ces mesures que le gouvernement tape aujourd’hui dans le porte-monnaie des Français, des retraités, des salariés. Il est obligé d’aller chercher les sous chez nous et ça va continuer en 2019 avec une série de mesures que le Premier Ministre vient d’annoncer et qu’il projette de mettre en discussion à l’Assemblée et au Sénat :

Suppression en 2019 de 100 000 contrats aidés après la suppressions de 110 000 en 2018 ; Suppression de 15 000 emplois dans la fonction publique d’Etat d’ici deux ans et 50 000 d’ici 2022. Baisse des APL (encore !), des allocations familiales, et, le clou des mesures proposées : encore une baisse des pensions des retraités en 2019, après leur avoir imposé la CSG en 2018 et la perte de la demi part : c’est une honte !

Les dégâts sur le pouvoir d’achat des Français seront sans précédent dans notre pays. C’est une régression terrible qui va se répercuter sur la consommation et donc l’activité économique de la France. 

A un moment où les riches n’ont jamais été aussi riches et les multinationales n’ont jamais distribué autant de dividendes aux actionnaires, c’est encore nous, les salariés, les retraités qui allons devoir ajouter un cran, voire un double cran à notre ceinture !! Quel mépris ! Quel cynisme !

Imaginez quel impact auront de telles mesures pour les habitants de notre région dans laquelle 1 million de personnes vivent sous le seuil de pauvreté ! Dans notre région, qui souffre tant du chômage, nous voulons surtout du travail et un vrai salaire. 

Nous continuerons de nous battre, comme nous l’avons fait le 9 juin dernier lors de la Marche sur Paris, pour obtenir des créations d’emplois dans notre région, dans le domaine de la santé, pour nos personnes âgées, nos services publics, nos communes. Nous continuerons de nous battre pour obtenir une hausse importante du SMIC et des salaires car on ne peut pas vivre décemment aujourd’hui de son travail avec 1 200 euros par mois ! C’est même honteux en 2018 de toucher un SMIC et d’être malgré cela un travailleur pauvre ! Où est le respect auquel tous les travailleurs ont droit avec de tels niveaux de salaires ?

Alors oui, nous ferons tout pour non seulement empêcher la mise en oeuvre de ces mesures dans le budget 2019, pour faire grandir la résistance la plus forte et la plus efficace au monde de la finance et des affaires mais en plus, nous avons l’obligation, la responsabilité de faire naitre l’espoir d’une société nouvelle, plus juste, plus humaine, l’espoir de bâtir un nouveau modèle économique et écologique pour permettre à chacun de vivre dignement, avec un vrai salaire et un vrai travail, sur une planète respectée et dans un monde en paix !

Permettez moi de citer, pour conclure, Jean Ziegler (rapporteur spécial de l’ONU sur le droit à l’alimentation dans le monde) : « Nous sommes à veille d’une vraie révolution et je crois à l’insurrection des consciences. Les insurgés parisiens qui ont pris la Bastille en 1789 ne savaient pas qu’ils allaient déclencher la fin de la féodalité, la naissance de la République. La fin de l’esclavage, personne n’y croyait à l’époque où elle fut déclenchée. Même chose pour la fin du colonialisme ou l’émancipation de la femme… »)

Alors oui, les communistes, avec tous les progressistes, seront de tous les combats pour faire émerger une majorité nouvelle, pour rendre possible ce changement tant attendu dans le monde du travail, parmi la jeunesse, comme chez nos aînés.

Les élections européennes seront un temps fort de ce combat. Avec Ian BROSSAT, mobilisons nous en mai prochain pour faire prospérer cette belle idée d’un monde plus juste, plus solidaire, qui sait répartir équitablement les richesses, qui repousse l’égoïsme et l’individualisme. Un monde tout simple, au fond, celui qui place les intérêts de l’être humain au-dessus de tout. Oui, pour nous, un seul mot d’ordre prévaut : L’Humain d’abord !

Vive la France, Vive la République !

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08