Accueil   >   Actualité   >   Newsletter   >   La Voix Militante N° 05

Diplômée ou pas

S’inscrire à l’infolettre :

Quand la pauvreté ronge la jeunesse

Publié le 23 février 2012

UNE PRIORITE DE CHAQUE INSTANT

Un jeune sur cinq sous le seuil de pauvreté, le taux de chômage des moins de 25 ans qui avoisine les 40% dans certaines villes, un étudiant sur deux contraint de se salarier pour financer ses études… La crise que nous traversons aggrave tout : les jeunes, diplômés ou pas, sont parmi les plus touchés par le chômage. Mais aucun contrat subventionné, ni aucune formation professionnelle n’ont arrangé les choses. Aujourd’hui, si on ne travaille pas ou si on n’est pas aidé par sa famille, on est sans droit.


Une proposition de loi visant à permettre aux jeunes de prendre en main leur avenir a été déposée par les députés communistes et du parti de gauche le 7 décembre 2011.

En voici les principaux points.

Se loger, se soigner, se déplacer, faire du sport et se cultiver, tous ces droits doivent s’émanciper de la loi des marchés :

Rendre effectif le droit des jeunes à vivre dans un logement décent à un prix abordable :

• Construction de 200 000 logements sociaux par an, doublement du nombre de places dans les résidences universitaires publiques et dans les foyers pour jeunes travailleurs, intégration des résidences universitaires privées au patrimoine des CROUS, accès des étudiants au logement social.

• Suppression des cautions

• Plafonnement public du montant des loyers dans les logements privés.

• Revalorisation du barème des APL et plafonnement des charges locatives.

Rendre effectif le droit des jeunes à vivre en bonne santé :

• Renforcement des examens médicaux gratuits en milieu scolaire pour mieux détecter les problèmes dentaires, auditifs, de la vue et les troubles du comportement alimentaire.

• Création de centres médicaux dans les universités, CFA et cités universitaires délivrant gratuitement les soins de base et réalisant des campagnes d’information sur la contraception, les MST et le VIH/sida ainsi que sur les conduites à risque.

• Rapport sur l’incidence des tarifs dans l’accès des jeunes aux soins.

• Suppression des franchises médicales et de l’augmentation de la taxe sur les mutuelles.

Rendre effectif le droit des jeunes aux transports :

• Formation des jeunes au permis de conduire au lycée.

• Rapport sur l’adéquation entre l’offre de transports et les besoins des jeunes, demandant l’étude d’un remboursement à 75 % de l’abonnement annuel des étudiant-e-s et apprenti-e-s.

Rendre effectif le droit des jeunes d’enrichir leur personnalité grâce aux activités physiques et sportives, à la culture et aux loisirs :

• Création d’un mécanisme de réduction tarifaire en fonction des revenus pour favoriser l’accès à la culture, aux sports et aux loisirs des jeunes et des accompagnant-e-s.

• Rapport sur la démocratisation de la culture et sur la place des enseignements artistiques en milieu scolaire.

Rendre effectif le droit des jeunes à prendre les décisions qui les concernent :

• Généralisation de conseils locaux de la jeunesse et renforcement de leurs pouvoirs en rendant leur consultation obligatoire dans les domaines qui concernent les jeunes

• Rapport sur la place des jeunes dans les institutions et la prise de décision publique

• Démocratisation du CNOUS et des CROUS • Démocratisation des organes de direction des universités et des écoles. • Démocratisation des centres de formation des apprenti-e-s.

Garantir aux jeunes les moyens de mener à bout leur projet de formation dans de bonnes conditions, soutenir les jeunes dans leurs démarches de recherche d’emploi ou de formation et faciliter l’entrée des jeunes dans le monde du travail.

Garantir aux jeunes des salaires décents, rendre effectif leur droit de changer d’emploi ainsi que leur droit à l’apprentissage et aux études.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08