Accueil   >   Actualité   >   Newsletter   >   La voix militante N° 16

Rencontre

S’inscrire à l’infolettre :

L’avenir industriel de notre pays

Publié le 26 octobre 2012

Le samedi 24 novembre prochain, le Parti Communiste Français tiendra dans notre région du Nord-Pas de Calais une rencontre exceptionnelle consacrée à l’avenir industriel de notre pays, aux services publics et au redressement de la France.

Pierre Laurent y prononcera un discours important et entend faire de cette journée un « évènement fondateur » à la hauteur de la crise que nous vivons actuellement.


La rencontre se tiendra le samedi après-midi, à Lille Grand Palais avec l’objectif d’y réunir plus d’un millier de personnes dont de nombreux salariés et responsables des différentes forces syndicales, mais aussi les militants ou sympathisants du Parti Communiste Français et toutes celles et ceux qui souhaitent s’y associer.

Elle s’inscrit dans le cadre de la préparation du 36ème congrès du PCF qui se tiendra à Aubervilliers les 7, 8, 9 et 10 février 2013.

Cette rencontre dans le Nord sera la deuxième d’une série de cinq initiatives publiques de caractère national portant sur des enjeux clés du Congrès. Elle a pour objectif essentiel d’échanger avec le monde du travail, avec des responsables syndicaux, des salariés, des chercheurs, des économistes, des acteurs économiques...

Surtout, elle sera l’occasion pour Pierre Laurent d’exprimer la vision du PCF sur les questions essentielles de l’industrie et de l’emploi. Une industrie tournée vers l’avenir, une vision de notre économie à long terme, comme il a commencé à l’exprimer dans son discours aux personnalités lors de la Fête de l’Humanité et dont nous vous en transmettons un extrait :

« Oui, le pays a besoin d’un redressement productif, ou, mieux, d’une renaissance productive. Car il ne s’agit pas de produire comme avant. Il s’agit d’avoir pour le pays une ambition et une vision de long terme. Nous sommes à l’heure des bouleversements et des bifurcations : la révolution informationnelle n’en finit pas d’ouvrir un monde nouveau. Une nouvelle révolution industrielle se cherche.

Notre responsabilité est d’engager la mutation de notre production industrielle et agricole (…)

Ainsi, lorsque certains moquent avec légèreté l’objectif de relocalisation, ils ont un monde de retard (…)

Le colonialisme économique basé sur la domination de l’Occident est derrière nous. Ainsi, nous ne profiterons plus de main d’œuvre et d’énergie à bas coût. La transition a débuté depuis des années et la seule question qui se pose est : est-ce que les peuples subiront cette transition dans le chaos social ou au contraire dans la justice et le développement ?

En d’autres termes, laisserons-nous la mondialisation se retourner contre les peuples ou bien la placerons-nous au service des peuples ?

Il est de bon ton dans certains milieux de parler de la Chine du bout des lèvres. J’aimerai bien quant à moi que nous soyons capable à l’instar d’autres régions du monde de penser l’avenir industriel et agricole avec vingt ans d’avance. (…)

Il y a un problème d’anticipation à l’échelle d’un siècle : nous sommes à l’étape d’une reconstruction de nos modes de production. Et donc il faut que la puissance publique, que l’État, que l’Union européenne prennent en main les acteurs essentiels : les banques, la Banque centrale européenne, les acteurs industriels et agricoles majeurs, le système public de formation.

(…) le pays a besoin de politique, c’est-à-dire d’un cap, un cap fixé selon des objectifs humains de civilisation. Ce cap, il nous faut le construire tous ensemble, salariés, syndicalistes, intellectuels, politiques et ce cap d’intérêt national, il faut qu’il l’emporte.

(…)

Un pays sans usine est un pays mort. Un pays sans ouvrier, sans ingénieur, sans scientifique est un pays mort.

Alors oui, la classe ouvrière de ce pays et de l’Europe doit relever la tête. Il faut ouvrir des usines, construire des transports en commun, isoler les bâtiments car on ne fera pas avaler qu’il est plus écologique de produire à 10 000 kilomètres ce dont nous avons besoin ici ».

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08