S’inscrire à l’infolettre :

André DEFERNEZ

Publié le 30 novembre 2008

André DEFERNEZ Fresnes-sur-Escaut le 27 novembre 2008 27 novembre 2008 à 10h47min Quelques réflexions d’un militant de base faites à titre personnel mais fruits également d’une expérience et d’une activité militante au sein de la cellule Bancel à Fresnes-sur-Escaut NORD ( 7 607 habitants )

Notre cellule : 54 membres ainsi que la section à laquelle elle est administrativement rattachée n’a pas organisé la dernière consultation dans le cadre de la préparation du Congrès. Reflet d’une faiblesse d’organisation en partie seulement mais également réticence à participer à une consultation mal ressentie et pas du tout préparée par des réunions comme certaines sections ( peu ) nous en ont donné compte-rendu. Sans doute aurait-on pu compter sur les doigts d’une main le nombre de militants ayant lu en entier les trois textes et leurs annexes ... et mon propos n’est pas ici de développer les arguments sur ce qui les différenciaient pour l’essentiel. Je ne suis pas sûr que nos résultats auraient été sensiblement différents de ceux exprimés majoritairement dans notre Fédération ( base commune 36,82 %, alternatif 1 22,33 %, alternatif 2 40,85 % ) ceci pour des raisons diverses dont je souhaite évoquer ici certaines.


Il m’apparaissait que le résultat ne pouvait éviter l’écueil d’un choix polarisé par la personnalité de signataires plus ou moins connus, la cristallisation par tendances n’étant pas tellement éloignée alors qu’on pouvait trouver son propre écho de pensée sur certains points dans l’une ou l’autre des propositions. De plus les conditions de déroulement notamment des deux dernières consultations ne m’avaient pas satisfait.

Quelques préoccupations irriguaient nos réflexions : - celui d’un fonctionnement sur une base de proximité, la cellule en étant le meilleur outil adapté aux lieux et aux circonstances, ce qui n’exclu en rien la participation, l’implication individuelle ou collective dans les initiatives et les structures nouvelles que permet notamment l’utilisation d’internet ( blogs, forums, partages d’expérience, analyses-bilans d’initiatives, favorisant la créativité, l’inventivité mises au service des volontés et objectifs politiques que nous partageons ) - que l’avis de chacune et chacun soit entendu et surtout qu’il en soit tenu compte à tous les niveaux non hiérarchisés. J’aime à répéter que chaque communiste compte pour un, cela me semblant participer d’une volonté de démocratie active et rappelant les slogans non périmés, pas toujours appliqués et souvent oubliés, d’un certain Maurice THOREZ : " Pas de mannequins dans le Parti ", " Que les bouches s’ouvrent ". - une conception élargie mais non dissolue et sans principes d’aborder les situations et les problèmes dans leur quotidien comme dans leur développement et leur résolution.

Sans vouloir nous ériger en exemple, encore moins en modèle, cela ne nous a pas trop mal réussi :

  • en mars dernier nous avons failli, à une centaine de voix près, regagner la municipalité (communiste ancienne manière) perdue en 1995, cela avec une liste soutenue par le Parti communiste local comportant 7 communistes sur 29, des sympathisants, des jeunes, tous gens de gauche proches de notre influence
  • dans le même temps où nous" boudions " la consultation pour le Congrès nous organisions une rencontre sur les questions de notre fonctionnement, de la situation politique du moment et en particulier la crise financière et les répercutions à craindre, celle-ci rassemblant 17 participants (communistes et sympathisants) avec le concours d’un jeune dirigeant fédéral, ce qui, disons-le, n’était pas arrivé depuis longtemps. Cela a débouché sur la décision d’organiser début décembre une rencontre-débat publique largement ouverte avec la participation des élus communistes locaux Alain BOCQUET Député et Serge VANDERHOEVEN, Conseiller Général élargie au canton avec la mise en oeuvre de tous les moyens militants et institutionnels pour en assurer le succès.
  • depuis la défaite de 1995 nous nous sommes efforcé les un(e)s et les autres, avec des hauts et des bas, de faire vivre notre Parti politiquement et financièrement à son modeste échelon local sur la base d’un fonctionnement de cellule ( même si des instances éloignées en avaient décidé l’abandon, pour nous simple constat ou anticipation d’un recul d’influence et d’organisation dont nous payons encore les frais )

Loin de préconiser un activisme militant intégr(al)iste nous avons la volonté de développer un militantisme alliant pratique et théorie révolutionnaire qui l’une sans l’autre ne mèment qu’à déceptions et reculs. Nous avons beaucoup donné depuis un certain temps dans ce registre... Il est temps d’inverser la tendance ! Et ça ne sont pas quelques querelles qui pour certaines nous apparaissent bien byzantines ( même si elles peuvent être " de fond" ) qui nous feront désespérer ou renoncer à la confiance dans le succès novateur de notre Congrès s’il sait s’ouvrir en se rénovant sans rien renier des apports et des acquis d’un passé plein d’un avenir auquel chacune et chacun d’entre nous saura faire face dans la fraternité des luttes qui nous attendent de toute urgence.

bien à vous, camarades, ... c’est un si joli mot

La preuve de l’existence du gâteau étant qu’on le mange, toutes réflexions faites, je me demande si je n’ai pas fait là du marxisme sans le citer !

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08