Accueil   >   Kit Militant   >   Tracts / Affiches

Remaniement, feuille de route, prestation télévisée ...

S’inscrire à l’infolettre :

L’ARNAQUE !

Publié le 17 novembre 2010

Encore une fois, Nicolas Sarkozy s’est invité dans nos téléviseurs pour une opération de pure communication. Près de deux heures d’antenne pour un tour de passe-passe : tenter de nous convaincre que ses vieilles recettes ont le goût du neuf. Son tour a raté encore une fois. Le Président a creusé un peu plus le fossé entre ses paroles d’une part, les attentes populaires et les exigences du mouvement social d’autre part. Il y a urgence que la gauche soit à la hauteur, et qu’elle avance de véritables propositions de justice, d’égalité et de liberté pour répondre à la crise du capitalisme.

SARKOZY, BONIMENTEUR


Le Président a pris six mois pour un remaniement gouvernemental que tous considèrent comme un non événement. Mardi soir, sur trois chaines, il aura consacré de longues minutes pour dire, finalement, on continue, on ne change pas une équipe qui perd et qui fait tant de mal à la France et au peuple.

Certains notent son changement de style – encore une fois. Mais, derrière l’opération de com, se révèle un homme qui confond pédagogie et auto-satisfaction, un homme qui méprise et ignore ses concitoyennes et ses concitoyens, leurs souffrances comme leurs luttes.

Pas un mot des difficultés dans lesquelles se débattent les personnes, les immigrés sont encore les boucs-émissaires et les millions de manifestants contre sa réforme des retraites n’ont pas existé.

Mieux, il se vante d’avoir supprimé 135 000 emplois publics, d’avoir eu le courage de mettre fin à la retraite à 60 ans. Et quand il parle d’avenir on frémit. Il aborde le grave problème de la dépendance et, tout de suite ,on voit accourir les assurances privées. Il propose de protéger les licenciés économiques mais pour les contraindre à accepter le premier emploi ou stage proposé. Il propose d’abandonner, enfin, le bouclier fiscal qui coûte 600 millions mais aussi l’Impôt sur la fortune (ISF) qui rapporte prés de 4 milliards, encore un nouveau cadeau à ses amis de la bande du Fouquet’s.

Nicolas Sarkozy méprise le peuple. Il n’a qu’un seul objectif, servir les puissances de l’argent.

CE QUE DEVRAIT FAIRE LA GAUCHE

Toute la gauche critique l’intervention du chef de l’Etat. Mais la critique ne suffit pas. Ségolène Royal tend la main à Borloo et aux centristes ! Daniel Cohn-Bendit parle de « rassembler au-delà de la gauche ». Comment penser des propositions vraiment à gauche avec ceux-là même qui, dans le gouvernement de Sarkozy, ont inventé, mis en oeuvre et cautionné toutes les pires mesures, des lois sécuritaires à la fin de la retraite à 60 ans ?

La politique, ce ne devrait pas être des pions qu’on déplace pour prendre ou garder le pouvoir. C’est le courage de s’affronter à tous ceux qui font obstacle au progrès social et au partage des richesses. C’est proposer et mettre au débat public les solutions pour résoudre les problèmes.

SANS VOUS, RIEN NE SE FERA

Il faut résister, dès maintenant mettre ce pouvoir en échec et préparer la défaite de Sarkozy en 2012. Mais pas pour recommencer avec les logiques libérales, qu’elles viennent du FMI, de la commission européenne ou du MEDEF. Elles ont conduit chaque fois la gauche dans le mur. Comment faire ? Si vous ne voulez pas une nouvelle fois être déçus, à chacun de faire entendre son idée de ce que la gauche devra faire. C’est le sens de l’initiative prise par le Parti communiste avec le Front de Gauche : lancer un grand débat dans tout le pays pour énoncer ensemble les grandes réformes dont la France a besoin, construire un programme populaire et partagé que les candidats porteront dans les élections de 2012.

L’ARNAQUE

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08