Catastrophe au Japon

S’inscrire à l’infolettre :

Nucléaire : exigence de transparence

Publié le 15 mars 2011

Télécharger le tract :

PDF - 85.9 ko

SOLIDARITE

Le tremblement de terre qui a secoué et continue de secouer le Japon a atteint une force inégalée. Les conséquences humaines et environnementales de ce nouveau cataclysme naturel sont dramatiques.

Face àun tel drame humain, l’heure est àla solidarité.
Celle des communistes français s’exprime avec la plus vive détermination. Nous vivons heure par heure l’évolution et nous sommes admiratifs face àl’attitude courageuse et responsable du peuple japonais. Nous nous félicitons que la solidarité internationale s’organise et que la France y contribue avec ses équipes spécialisées. Pour ce qui nous concerne nous entrons en contact avec les organisations progressistes japonaises notamment le Parti communistes japonais.


L’ampleur des destructions environnementales produites par le tremblement de terre puis le tsunami, l’étendue des pollutions de toutes sortes sur les écosystèmes côtiers et àl’intérieur des terres sont considérables.

Nous sommes très inquiets des graves accidents nucléaires qui se déroulent actuellement dans les centrales de Fukuschima Daiichi, et Fukushima Daini. Les autorités japonaises comme internationales (AIEA) estiment la situation très grave. Il s’agit d’une catastrophe de grande ampleur.

VIGILANCE

Le PCF partage l’inquiétude qui s’exprime au sein de la population française relative au nucléaire. Les accidents au Japon confortent l’exigence d’ une totale transparence sur la situation en France.

Le PCF demande :

â–ºLa mise en place d’un véritable dispositif d’information des citoyen-nes.

â–ºL’audition immédiate et publique par la représentation nationale de l’Autorité de Sà»reté Nucléaire (ASN) et de l’Institut de Radioprotection et de Sà»reté Nucléaire (IRSN)

â–ºLa création d’une commission d’enquête parlementaire sur la réalité de la sureté nucléaire en France face àtoutes les éventualités d’accidents et de
catastrophes naturelles.

â–ºLe retour de l’ensemble de la filière de l’énergie dans un grand service public .

CHANGER DE LOGIQUE

Au-delà, ce drame nous conforte dans l’idée de voir plus loin. Face àla crise environnementale notre société doit relever le défi de l’accès àl’énergie pour tous.

L’occasion doit être mise àprofit pour un vrai débat public et citoyen sur l’impérative maîtrise démocratique au moment où le gouvernement privatise tout.

Nous devons apporter des réponses fondamentalement nouvelles. Les ressources sont limitées alors que les êtres humains n’ont jamais été aussi nombreux sur terre. Le droit àl’énergie pour tous les citoyen-nes du monde demeure, pour le PCF, une exigence car elle constitue un moyen d’émancipation, d’épanouissement d’accès au savoir et de réduction des
inégalités.

Réchauffement climatique, épuisement des ressources, forte croissance de la demande mondiale, les termes de l’équation sont connus, mais peu aisé àrésoudre.

Le PCF propose l’organisation d’un grand débat public national sur les choix de la politique énergétique nationale dans les années àvenir. Il devrait porter sur l’utilisation actuelle du nucléaire dans des conditions de sécurité renforcées, mais aussi sur l’ensemble des choix énergétiques menacés aujourd’hui par les logiques du profit. Pour dépasser la crise actuelle, nous avançons :

5 PROPOSITIONS

â–º Sortir l’énergie de la vision àcourt terme de la logique capitaliste, et arrêter les politiques de privatisation et de déréglementation

â–º Assurer la maîtrise publique et démocratique de la production et de la distribution de toutes les sources d’énergie

► Investir dans la formation, la recherche et le développement des filières industrielles nécessaires pour assurer une diversification réelle des énergies

â–º Sortir de l’utilisation des sources carbonées et investir massivement dans les énergies renouvelables

► Créer les conditions pour dépasser la fission nucléaire par un investissement public massif dans la recherche

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08