Cantonales

S’inscrire à l’infolettre :

Présentations des 40 candidats titulaires et des 40 candidats suppléants

Publié le 30 janvier 2011

télécharger l’article Voix du Nord :

PDF - 1.4 Mo
VdN 11-01-31

Dans la rubrique "On peut difficilement faire plus court" le reportage de F3 sur la présentation des candidats du 29 janvier 2011 :


présentation des Cantonales dans le Nord sur F3
envoyé par fprovost. - L’info video en direct.

Voir des photos : CLIQUER ICI

Présentation officielle des candidats aux cantonales 2011 par Charles Beauchamp le 29 janvier 2011 à Lille

Télécharger

Word - 46 ko
Charles beauchamp

Bonjour à toutes et à tous,

Bonne Année à celles et ceux que je n’ai pas encore eu l’occasion de rencontrer depuis le 1er Janvier. Tous mes vœux de réussite dans vos projets et notamment dans nos luttes sans oublier la campagne électorale que nous menons.

En effet les 20 et 27 Mars prochains 40 cantons sur 79 sont renouvelables : 5 cantons PCF - 30 cantons PS - 4 cantons UMP et 1 non inscrit.

La durée du mandat sera de 4 ans puisque la réforme territoriale prévoit l’élection des Conseillers Territoriaux en 2014.

Candidates, candidats du PCF, du Parti de Gauche, de la Gauche Unitaire, mais aussi de la Coordination Communiste et d’autres encore nous partons sous l’étiquette Front de Gauche.


Le Front de Gauche qui rassemble des forces de gauche anti-capitalistes.

Un Front de Gauche qui affirme clairement sa volonté de rompre avec le capitalisme.

Le Front de Gauche est né de la campagne contre le traité de Constitution Européenne, contre cette Europe destructive de nos acquis sociaux, des Services Publics, de l’emploi et du pouvoir d’achat. Il ‘est renforcé avec les élections régionales et les luttes sociales.

C’est cette Europe du Capitalisme financier qui a exigé la casse des retraites, mise en œuvre par Nicolas SARKOZY mais repris dans le traité de LISBONNE signé en 2002 par Jacques CHIRAC et Lionel JOSPIN.

C’est cette Europe du capitalisme financier qui a inspiré la réforme territoriale avec la suppression, à terme des communes et des départements pour livrer aux marchés financiers, et c’est là l’objectif majeur, l’ensemble des Service Publics dits Locaux.

Je suis de ceux qui pense qu’il ne peut y avoir de politique de gauche dans ce pays sans une rupture avec l’actuelle construction européenne, sans dénonciation juridique des traités européens.

Le Département du Nord souffre de ces politiques européennes et nationales.

Le Nord ce sont 2,5 millions d’habitants dont 500 000 résident dans le secteur rural, c’est important et à plus d’un titre le secteur rural.

Le Nord c’est 13,10% de demandeurs d’emploi, nationalement 9,6% (Chiffres de Pôle Emploi en sont exclus les personnes à temps partiel).

Le Nord ce sont 123 000 allocataires du RSA et 250 000 personnes qui survivent avec le RSA soit 11 % de la population contre 6 % nationalement.

Ces chiffres reflètent la casse industrielle et sociale subie par les Nordistes.

La Région Nord Pas de Calais en 2 ans a perdu 40 000 emplois et son taux d’industrialisation a chuté de 30%.

Pire le Centre d’Etude Stratégique, au service du grand patronat le MEDEF, annonce d’ici 2015 la suppression de 318 000 postes dans le secteurs « déclinants » de l’industrie dont 11 000 dans l’automobile, 15 000 dans le textile, 40 000 dans la métallurgie et 78 000 dans les biens d’équipements mécaniques.

Autant dire que notre Région, 2ème région industrielle de France, leader sur les filières, risquent, si nous n’y mettons pas un garrot, une hémorragie insupportable en matière d’emploi dans les 2 ans qui viennent.

La défense de l’emploi, la lutte contre la fermeture d’entreprises, contre leur délocalisation, contre la casse des emplois publics doivent, être le fil rouge de notre campagne électorale tout comme la défense du pouvoir d’achat.

La défense du pouvoir d’achat, bien sur, et l’argent existe pour cela ne serait ce que dans notre région.

Sur les 500 plus grandes fortunes de France, 5 familles de notre Département se situent dans les 100 premières places.

A elles 5 elle totalisent un patrimoine de 21 Milliards 870 Millions d’€ : 3 fois les budgets réunis du Conseil Général du Nord, celui du Pas de Calais et celui du Conseil Régional réunis.

La 2ème place est occupée par le groupe MULLIEZ dont les profits ont augmenté de 26,67% par rapport à l’année 2009.

En 20 ans selon l’Economiste Jean GADREY un actionnaire du CAC 40 a vu son pouvoir d’achet progresser de 120% alors que dans le même temps celui des salariés atteignait péniblement les 15% supplémentaires et celui d’un allocataire du RMI de 5% de plus en 18 ans.

Le Conseil Général qui gère le Département compte 79 élus dont 12 élus communistes.

Le groupe communiste est la minorité de la majorité de gauche. Le groupe socialiste est majoritaire à lui seul.

Le Groupe Communiste participe donc à l’exécutif départemental avec 3 Vice-Présidents :

  • Fabien THIEME : Enfance – Famille
  • Bernard BAUDOUX : Collèges
  • Albert DESPRES : Santé

Et 1 Président de Commission : votre serviteur, la Commission Environnement.

Les compétences du Conseil Général sont nombreuses et intéressent bon nombre de domaines de la vie quotidienne des Nordistes.

Un ancien Président du groupe communiste du Conseil Général, Pierre LEFEBVRE, disait si l’on faisait le relevé du nombre de fois qu’un Nordiste est concerné par les politiques du Conseil Général de son lever à son coucher, avant la naissance et jusqu’à la fin de vie, on serait impressionné. Il avait raison.

Je vais vous énumérer nombre de compétences la liste n’est pas exhaustive :

  • La solidarité : Personnes Agées, Personnes en situation de handicap, Revenu de Solidarité Active
  • Les Collèges : 200 Collèges
  • Les Transports Scolaires
  • Les Routes Départementales
  • L’Aménagement des territoires
  • L’Environnement
  • Le Sport
  • La culture
  • Le Tourisme
  • Le SDIS

Beaucoup de ces politiques sont des politiques volontaristes, c’est à dire que la loi n’oblige pas le Conseil Général à les mettre en place mais soucieux d’apporter des réponses aux besoins des Nordistes les a décidées, les a votées.

Nombre de ces politiques volontaristes sont marquées de l’empreinte des élus communistes je pense à l’aide à la restauration scolaire mise en place par Jacques MICHON en 1998 ou encore à la gratuité des transports des collégiens mis en place par Gérard HERREWYN.

La réforme territoriale a décidé de supprimer le principe même des politiques volontaristes avec des conséquences qui seront désastreuses pour les Nordistes.

Les 20 et 27 Mars prochains voter pour les candidates et candidats du Front de Gauche ce sera voter contre la Réforme Territoriale.

Vous êtes Cher(e)s Ami(e)s et camarades les candidates et candidats de la défense des valeurs fondatrices de la République.

Le budget du Conseil Général du Nord c’est 3 Milliards d’€, 1 Milliard 700 Millions est destiné aux politiques de solidarité : Personnes Agées, Personnes en situation de handicap, RSA pour l’essentiel.

La suppression de la Taxe Professionnelle est un manque à gagner de 565 Millions d’€.

L’Etat depuis 2004, et même depuis 2002, a transféré une partie de ses compétences aux Conseils Généraux sans accompagner ces transferts des moyens financiers nécessaires à leur mise en œuvre.

Calculée depuis 2004 la dette de l’Etat aux Nordistes s’élève à 1 Milliard 890 Millions d’€.

En quelques années pour assumer ces transferts la fiscalité départementale à augmenter de 50%.

Pour le budget 2010 le Groupe Communiste a refusé les hausses d’impôts proposés et nous avons été entendus.

En effet, c’était en Octobre 2009, nous venions de connaître une hausse de la fiscalité de 15% et une nouvelle hausse de 10% était annoncée pour 2010 et 5 % pour 2011 ; la réforme de la fiscalité n’était pas encore connue.

Nous avons dit NON le …. Octobre dans le cadre d’une rencontre entre délégués des 2 groupes majoritaires.

Nous n’aurions pas voté une nouvelle hausse des taux.

C’est cette dette de l’Etat qui a conduit les Parlementaires Communistes et du Parti de Gauche du Nord Pas de Calais, les présidents des groupes communistes du Conseil Régional et des Conseils Généraux à saisir le Tribunal Administratif et la HALDE.

Le Tribunal Administratif a rejeté notre demande non pas sur le fond mais sur la forme puisque le rejet de notre requête est motivé par le fait que seul l’exécutif c’est à dire le Président du Conseil Général est autorisé à engager une action en justice.

Je peux vous assurer que le groupe communiste revendique auprès de l’exécutif des actes forts de résistance contre la politique de Nicolas SARKOZY, sans véritable succès, même si le Président DEROSIER s’est associé à la démarche récente de l’ADF sur la non compensation des transferts de charge dans le cadre d’une question préalable de constitutionnalité.

Cette démarche, bien sûr nous la soutenons, nous regrettons qu’elle soit tardive nous l’aurions voulu bien avant.

C’est ce manque de réactivité à nos propositions de résistance qui a conduit le groupe communiste à créer l’Association SOLIDARCH’TI destinée à rassembler : citoyens, associations, élus, collectivités, entreprises qui veulent le remboursement de la dette de l’Etat aux Nordistes.

Permettez-moi avant de conclure d’apporter quelques précisions sur le rôle du Conseil Général dans le Développement Economique.

Il est quelquefois reproché au Conseil Général de n’assurer que le traitement social du chômage.

Il est vrai que la loi nous a institué : chef de file de l’action sociale.

Le Conseil Général joue néanmoins un rôle non négligeable en direction de l’emploi.

Quelques exemples :

  • L’APA : 44 000 personnes perçoivent l’APA et un nombre important d’aides à domicile ont un emploi grâce à l’APA.
  • Le soutien financier aux associations notamment celles qui travaillent en direction des personnes en situation de handicap Combien de salariés ?
  • La politique d’aides financières aux communes afin de réaliser des équipements en réponse aux besoins de la population. Cette politique a un impact direct sur l’emploi notamment dans l’artisanat et les PME.
  • La construction de Collèges
  • L’aménagement des routes etc…

C’est là encore, une réponse aux besoins et un rempart fort sur l’emploi.

Le Conseil Général ce sont aussi 8 600 salariés auxquels s’ajoutent les 3 000 assistantes familiaux (familles d’accueil). C’est l’une des plus importantes entreprises du Nord.

En ce début de semaine, dans le débat d’orientations budgétaires, nous avons demandé qu’une partie des recettes issues des droits de mutation (taxes perçues par le Conseil Général lors des ventes immobilières) soit affectée aux politiques volontaristes en direction des communes.

Ce un pied de nez à la réforme territoriales mais aussi une affirmation de notre collectivité d’apporter des réponses aux besoins de la population et un soutien supplémentaire à l’emploi dans les petites entreprises.

Mon rapide propos a précisé, si besoin était, l’utilité des élus communistes au Conseil Général que ce soit contre les nouvelles hausses de fiscalité, ou encore tout récemment contre la main-mise d’une multinationale sur un marché des transports, ou encore pour résister à la politique de Nicolas SARKOZY.

Nous avons évidemment des propositions d’amélioration des politiques existantes ou de politiques nouvelles, mais cela nécessite des moyens financiers suffisants. Il y a donc un préalable avant la définition de politiques nouvelles, c’est d’amplifier le combat afin que l’Etat rembourse sa dette de 2 milliards d’€ aux Nordistes.

Il peut y avoir deux autres solutions pour mettre en œuvre des nouvelles politiques, c’est

  • soit d’augmenter la fiscalité
  • soit supprimer des politiques existantes pour les remplacer par d’autres.

Nous ne souscrivons à aucune de ces deux solutions.

Nous avons proposé qu’une partie de la hausse attendue des droits de mutation soit également affectée à la lutte contre fracture numérique en développant les technologies de l’information et de la communication dans les Collèges ou encore à l’aide aux associations qui défendent les victimes de l’amiante.

Si au lendemain du 27 Mars nous pesons davantage en terme d’élus bien sur, mais aussi en nombre de voix (64 430 et 12,59 % en 2004) nous pèserons davantage pour ancrer bien à gauche les politiques du Conseil Général et véritablement résister aux politique de Nicolas SARKOZY.

L’enjeu ne s’arrête pas là.

Rejeter Nicolas SARKOZY ne suffit pas et c’est au capitalisme financier à cette Europe du capital qu’il faut s’affronter pour placer l’Humain au cœur des préoccupations : l’Humain d’Abord.

Les 20 et 27 Mars nous offrons aux Nordistes la possibilité de délivrer un véritable carton rouge à la fois à Nicolas SARKOZY, à l’UMP mais aussi à l’Europe du capitalisme financier en votant pour les candidates et candidats du Front de Gauche.

Les 20 et 27 Mars nous devons convaincre surtout celles et ceux qui pensent déjà à l’abstention, et le risque est grand, que le bulletin Front de Gauche est le seul bulletin qui conjugue, véritablement, Colère et Espoir.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08