Accueil   >   Actions des élus   >   Sénat   >  Michelle Demessine

Michelle Demessine

S’inscrire à l’infolettre :

Bombardements américains en Syrie : l’ONU doit rester au cœur de la résolution du conflit

Publié le 7 avril 2017

Deux jours après l'attaque chimique contre le village de Khan Cheikhoune, en Syrie, le Président américain Donald Trump a décidé d'ordonner, la nuit dernière, des frappes contre une base aérienne syrienne.

Depuis 6 ans, le peuple syrien supporte d'insupportables souffrances ayant causé 321 000 morts, 145 000 disparus et près de 11 millions de déplacés et réfugiés.

Néanmoins, rien de bon ne pourra ressortir de tels bombardements décidés unilatéralement par les Etas Unis et effectués en dehors du cadre des Nations Unies.

Le Président américain risque même, dans une forme d'inconscience, d'empirer encore plus la situation, de déstabiliser le Moyen Orient et le Monde ainsi que d'alimenter l'escalade militaire et les logiques de représailles.

L'action militaire des États-Unis va conforter politiquement Bachar Al Assad, galvaniser les groupes djihadistes qui exploitent l'impact désastreux des interventions étrangères au Proche-Orient ainsi que retarder les opportunités réelles de résolution politique du conflit ouvrant la voie à une transition démocratique.

A ce titre, François Hollande en refusant de condamner les frappes américaines unilatérales, a manqué à son obligation de rappel du rôle incontournable des Nations Unies, ce qui aurait permis à la France de tenir son rang et de s'affirmer comme moteur de Paix.

L'urgence est donc, à présent, de faire taire les armes, de réunir au plus vite le Conseil de Sécurité pour reprendre véritablement les discussions et mettre fin à cet enfer syrien dans lequel sont plongés des millions d'hommes, de femmes et d'enfants.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08