Eric Bocquet

S’inscrire à l’infolettre :

De pire en pire, ou de mieux en mieux ?

Publié le 3 novembre 2017

La réponse dépendra de notre situation sociale, selon que vous répondrez de Neuilly-sur-Seine, dans votre bel hôtel particulier de style haussmannien ou de votre logement HLM d'un quartier particulièrement « défavorisé » comme on dit.

Les discussions au Parlement sur le budget 2018 permettent vraiment de révéler au grand jour les choix ultralibéraux de ce nouveau gouvernement. Le remplacement de l'ISF par l'IFI et la mise en place du prélèvement forfaitaire unique (PFU) sur les revenus du capital vont décidément permettre aux plus fortunés de nos concitoyens de retrouver un peu d'oxygène fiscal.

Après ces annonces, nous fûmes une bonne centaine de parlementaires à cosigner dans le quotidien « Libération » une tribune dans laquelle nous demandions au gouvernement d'informer le Parlement des conséquences concrètes de ces mesures pour les foyers concernés.

De son côté, le Président de la Commission des Finances du Sénat, Vincent Eblé, a adressé un courrier à Bercy pour faire la même demande. Il faut que chacune et chacun sache que le secret fiscal ne peut être opposé au Président de la Commission. La réponse de Bercy nous a été transmise en copie, vendredi dernier. Son contenu est complètement HALLUCINANT !

Avec le PFU (la flat tax), les 100 premiers contribuables à l'ISF gagneront chacun en moyenne 582 380 euros par an. Pour les 1000 premiers contribuables, le gain moyen lié au PFU s'élèvera à 172 220 euros par an. Le bénéfice lié à la mise en place du PFU apparaît ainsi extrêmement concentré : 44% des gains sont captés par le 1% des ménages aux revenus les plus élevés. Pour les 100 premiers contribuables à l'ISF, le gain total lié aux deux réformes peut donc être estimé à environ 1.5 million d'euros par an, soit un montant supérieur à l'ISF qu'ils acquittaient jusqu'à présent ! Oui vous avez bien lu.

Les ultra riches adorent M. Macron. Bercy ajoute, dans sa réponse, que ces mesures pourraient, à long terme, contribuer à la création de 50 000 emplois ! Merveilleux !

Le Président de la République a indiqué à nos compatriotes guyanais qu'il n'était pas le Père Noël et pourtant il existe bien, mais seule sa houppelande est rouge, il choisit ses bénéficiaires et « en même temps » méprise ceux qui ne sont rien, les fainéants, ceux qui foutent le bordel, les cyniques, les extrémistes, les illettrés, les fonctionnaires, les retraités, les salariés… Bref, le Peuple ! Prenez garde…

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08