Eric Bocquet

S’inscrire à l’infolettre :

Derrière certains désaccords, un consensus austéritaire entre la droite sénatoriale et le gouvernement

Publié le 1er décembre 2017

Le Sénat a refusé d'examiner en nouvelle lecture le Projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018, en raison de désaccords avec le gouvernement sur la hausse de la CSG et la politique familiale.

Nous partageons les critiques de la majorité sénatoriale sur l'absence de compensation totale de l'augmentation de la CSG applicable aux pensions de retraite et d'invalidité et sur le caractère universel des allocations familiales.
Nous l'avons exprimé en première lecture sous forme de multiples amendements.

Mais outre ces 2 points, nous ne partageons pas l'accord global, entre le gouvernement et la majorité sénatoriale, sur la philosophie de ce PLFSS qui est une nouvelle fois un budget de restrictions budgétaires : 4 milliards d'euros en moins pour l'Assurance maladie dont 1,2 milliard pour les seuls hôpitaux.
Nous ne partageons pas la hausse généralisée de la CSG qui marque une volonté de fiscalisation mettant un terme au financement par les cotisations salariales et patronales.

Nous ne sommes pas face à des choix de « bons gestionnaires » de réduction des dépenses inutiles, mais face à des choix de réductions drastiques du périmètre de la protection sociale et du service public de santé, face à des choix de société.

Une nouvelle fois, notre groupe s'est opposé à cette dérive et continuera de le faire dans toutes les actions, initiatives de terrain comme au sein de la Haute Assemblée.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08