Eric Bocquet

S’inscrire à l’infolettre :

Des allures de petit comité non pluraliste

Publié le 17 novembre 2017

Par une circulaire du 8 novembre 2017, le Premier ministre a précisé les objectifs importants de la Conférence Nationale tendant à modifier en profondeur l'architecture institutionnelle et démocratique de notre pays.

Les sénatrices et les sénateurs du groupe CRCE s'élèvent, dès à présent, contre la composition de cette Conférence Nationale des Territoires, qui de fait réduit à la portion congrue, voir écarte complètement des sensibilités politiques qui comptent dans les territoires, comme par exemple le Parti Communiste Français.

La représentation parlementaire au sein de cette conférence en est un exemple frappant. Sur huit sénatrices et sénateurs, membres à part entière ou observateurs, le seul groupe d'opposition clairement identifié à Emmanuel Macron, le Groupe CRCE, serait écarté.

Avec quatre députés, la faible représentation de l'Assemblée nationale écartait d'emblée toute possibilité de représentation pluraliste.

Le groupe CRCE demande que cette composition de la CNT soit revue et, quelle que soit la réponse, saura faire entendre sa voix, celle des élus de nombreuses sensibilités, des populations qui n'en peuvent plus de l'austérité budgétaire qui réduit comme peau de chagrin les services publics locaux.

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08