Eric Bocquet

S’inscrire à l’infolettre :

La philosophie marchiste

Publié le 30 novembre 2017

Le débat budgétaire au Sénat est un moment particulièrement intéressant d'observation des évolutions en cours dans la vie politique française. Quelques mois après l'avènement de la Macronie, beaucoup s'attendaient à voir émerger le nouveau monde, une nouvelle façon de faire de la politique… Me revient à l'esprit cette phrase du film de Luchino Visconti, Le guépard : « Il faut tout changer pour que rien ne change ». Voilà exactement ce qui se passe en direct au Sénat. Jugez-en.

D'abord, vous le savez, M. Macron veut supprimer l'ISF car, dit-il, si on taxe trop les riches, ils n'investiront plus dans l'économie réelle. Cet impôt rapportait 5.3 milliards d'euros, l'IFI (Impôt sur la fortune immobilière) le remplace et devrait rapporter 800 000 millions d'euros.

La droite sénatoriale pousse le gouvernement à aller plus loin et dépose un amendement pour aller plus loin, plus d'ISF, plus d'IFI. A Neuilly on applaudit et à Denain on peut pleurer ! Macron a fait ce que Chirac et Sarkozy n'avaient même pas osé faire !

Au PS, on ne sait pas trop bien quelle position adopter, en commission et dans l'hémicycle on élabore les positions communes, certains élus seraient bien tentés par un ralliement à En Marche, chez les Républicains c'est la même chose, la recomposition politique est en marche, le Sénat, ces semaines, c'est un véritable laboratoire expérimental.

Mais le summum a été atteint ce mardi avec l'arrivée en séance de M. Olivier Dussopt, ex député PS qui a voté contre le budget Macron, rejoint son gouvernement et vient aujourd'hui au Sénat défendre ce même budget. A Hantay, près de chez moi, on appelle ça un « ballochard ».

Je ne résiste pas à l'envie, en séance, d'épingler courtoisement M. le Ministre sur sa démarche. Je cite un amendement du 13 octobre dernier dans lequel M. Dussopt demandait au gouvernement d'augmenter les moyens des collectivités.

Je pointe les contradictions et je cite « la contradiction de la contradiction n'est pas une annulation mais une locomotive fondamentale de la dynamique ». Ça c'est une analyse marxiste, le jeu des contraires, dialectique à la Hegel. Après Jupiter, la pensée du Président, complexe, devient claire. M. Macron, Président philosophe, vient d'inventer un nouveau courant de pensée, la philosophie « marchiste ».

M. le Ministre Dussopt n'était pas très à l'aise. Pas très sympa de l'envoyer ainsi au « casse-pipe ».

Partenaires

‹
›

Recevoir l'infolettre :

Parti Communiste Français
Fédération du Nord

18 rue Inkermann
BP 1233 59000 Lille
Tél : 03.20.63.08.08