Agnès Denys, 
Canton d’Aulnoye-Aymeries

Membre de la commission développement de l’espace rural, environnement, politique de l’eau

Membre de la commission lutte contre les exclusions, enfance, famille, prévention santé, personnes âgées, personnes en situation de handicap, jeunesse

CONSEIL DEPARTEMENTAL DU NORD
SÉANCE DES 21 ET 22 MARS 2022

Chers Collègues

Récemment Vallourec annonçait son énième plan de restructuration. Nous pensions être au bout mais malheureusement l’histoire nous prouve le contraire.

En effet, Vallourec vient d’annoncer la revente de l’ensemble de ses usines allemandes avec menace de fermeture s’il n’y a pas de repreneur : Cela représente près de 2500 salariés.

Cette douche froide pour les salariés allemands s’accompagne d’une angoisse pour les personnels de St Saulve et d’Aulnoye-Aymeries car les tubes qui étaient travaillés en France venaient des usines allemandes.

Aujourd’hui la direction indique que les tubes pour Aulnoye-Aymeries et St Saulve viendront des usines Vallourec situées au Brésil, pour ensuite alimenter le marché européen et africain. (Vive l’écologie !)

La réalité c’est que Vallourec progressivement quitte l’Europe et si demain ce fleuron de notre économie devait cesser toutes ses activités sur notre continent, c’est une fois encore un pan entier de notre capacité industrielle qui disparaitrait !

Pourtant je rappelle que l’Etat français a investi beaucoup pour sauver Vallourec (500 millions) et que pour l’instant la reconnaissance est loin d’être rendez-vous !

Mais comment s’en étonner, deux fonds de pensions américains Appolo et SVP sont entrés au capital pour 40% et avec l’éclatement des petits porteurs, ils se retrouvent majoritaire et dictent leur loi !

Ces actionnaires restent en général 4 à 5 ans dans une entreprise et dès qu’ils ont trouvé la rentabilité souhaitée, partent vers d’autres lieux à cannibaliser…

J’entends souvent parler de réindustrialisation, force est de constater que l’exode continu et qu’après Sambre et Meuse, AKERS, NOV, PHENIX, il serait temps de prendre des mesures économiques fortes pour ce territoire.

Dans cette description angoissante, il y a quand même une nouvelle positive, c’est la mise en place d’une nouvelle technologie 3D à Aulnoye-Aymeries.

Cette technologie permet de fabriquer sur demande des pièces métalliques de grandes dimensions et de toutes formes à partir de fichiers digitaux. Vallourec à bénéficier de 2,6 millions d’euros du plan de relance pour développer et qualifier la gamme de produits et les services innovants associés sur la période des 3 années à venir.

C’est un marché à croissance rapide et très porteur.

Mais là aussi le risque est grand de voir à nouveau un report de ce projet innovant vers le Brésil ou Apollo et SVP veulent concentrer l’essentiel des activités.

Monsieur le Président,

Notre groupe souhaite votre intervention au nom de notre assemblée auprès du Ministre de l’économie et des finances et du 1er Ministre afin que dans le cadre de la réindustrialisation promise dans notre pays nous reprenions la main sur ce fleuron de l’industrie française.

Il y va de la survie de plus de 1000 emplois directs et de leur famille.

D’empêcher nos industries françaises de tomber dans les mains de ces prédateurs qui ne portent aucune attention au salariés et leur famille !

Dans ces moments ou beaucoup de nos entreprises sont fragilisées par le coût de l’énergie, des matières premières et de la guerre en Ukraine, il est indispensable d’avoir un regard protecteur sur les porteurs de notre économie.

Merci de votre attention.